Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Paris SG: Kimpembe, le symbole d'un naufrage


Mercredi 1 Mai 2019 modifié le Mercredi 1 Mai 2019 - 22:21




Deux buts contre son camp en deux rencontres: Presnel Kimpembe s'est noyé dans une défense du Paris SG une fois encore débordée à Montpellier (3-2), mardi en match décalé de la 34e journée de Ligue 1.

Coupable d'une erreur samedi en finale de la Coupe de France devant Rennes (2-2, 5-6 t.a.b.), le jeune international (8 sélections) a récidivé mardi à la Mosson, permettant à Montpellier d'égaliser et de se relancer dans les dix ultimes minutes.

Presnel Kimpembe a symbolisé les errements d'une défense privée de Thiago Silva, blessé, et surtout incapable de résister à la fougue de Montpellier, qui a renversé à deux reprises le cours de la rencontre.

Le jeune champion du monde, sacré avec les Bleus en Russie cet été, a incarné la faillite mentale d'une équipe parisienne incapable de préserver son avance.

A la 22e minute, à la suite d'un coup franc frappé par le meneur de jeu Florent Mollet, Damien Le Tallec ajustait une tête qui rebondissait sur l'épaule de Kimpembe avant de finir dans le but parisien.

Pressé par les attaquants Andy Delort et Gaëtan Laborde, le jeune défenseur (23 ans) a peiné d'un bout à l'autre de la rencontre.

A la 28e minute, il a hérité d'un avertissement pour une faute grossière et inutile sur Laborde.

- Piégé par Delort -


Deux minutes plus tard, sur une mauvaise relance, il a offert à Delort, à la frappe détournée en corner par Gianluigi Buffon, l'une des trois occasions de Montpellier lors de la première période.

Dans les dix ultimes minutes de la seconde période, Kimpembe a remis dans la partie Montpellier, en plein doute et mené (1-2) depuis le but de l'Argentin Angel Di Maria.

A la 80e minute, il a été piégé par une passe sublime de Florent Mollet pour Andy Delort, qui a filé dans son dos pour gagner son duel avec Buffon.

Son entraîneur, Thomas Tuchel, s'est montré indulgent, mettant ses erreurs sur le compte des nombreuses blessures de ses coéquipiers, qui font que Kimpembe "a trop joué".

"Oui, aujourd'hui on a l'impression que c'est un peu difficile, je suis désolé pour lui, mais je ne vais pas le montrer du doigt, il est présent toutes les semaines", a plaidé le technicien allemand.

Kimpembe symbolise la fin de saison cauchemardesque du Paris SG. Le club de la capitale a commencé à couler lors du match retour contre Manchester United en 8e de finale de la Ligue des champions.

D'une faute de la main dans la surface, le champion du monde avait ce soir-là provoqué le penalty qui avait qualifié une équipe anglaise rajeunie. Ce but dans le temps additionnel et cette élimination ont plongé Paris dans un gouffre au fond inconnu.
Mercredi 1 Mai 2019 - 22:20

Atlasinfo (AFP)




Nouveau commentaire :
Twitter