Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Mehdi Qotbi : le Roi "considère la culture comme un élément essentiel du dialogue entre les peuples"


Jeudi 4 Avril 2019 modifié le Vendredi 5 Avril 2019 - 08:37




"Dès son arrivée sur le trône il y a vingt ans, SM le Roi a insufflé une nouvelle dynamique à la culture, en faisant d'elle un des vecteurs du développement socio-économique du pays. Une nouvelle impulsion a été donnée au secteur muséal, avec la création de la Fondation nationale des musées", a déclaré le président de la FNMM, Mehdi Qotbi, dans une interview publiée dans la dernière livraison de l'hebdomadaire "Paris Match", précisant que le Roi "a eu le souci de démocratiser l'art, car il considère la culture comme un élément essentiel du dialogue entre les peuples."

L'un de ses objectifs de la Fondation nationale des musées du Maroc est "l'adaptation des musées aux besoins d'une conservation moderne. C'était la première étape : rénover pour donner envie de découvrir notre patrimoine. Ensuite a été créé ce musée d'art moderne et contemporain quasiment unique sur le continent – le seul équivalent se trouve en Afrique du Sud –, accessible à tous, avec un système de gratuité", s'est-il réjoui.

Pour Mehdi Qotbi, "le public du musée est à 60 % constitué de jeunes. L'art est le meilleur rempart contre l'extrémisme, l'obscurantisme", relevant que "ce n'est pas un hasard si le pape François a choisi le Maroc pour célébrer une messe publique."

Le Maroc est "un pays du vivre-ensemble" où, juifs et musulmans ont "toujours cohabité dans le respect de nos pratiques religieuses et de nos différences, tout en étant Marocains.", a-t-il rappelé.

Le président de la FNMM a également annoncé souligné qu'avec Miguel Angel Moratinos, ancien ministre espagnol des Affaires étrangères, aujourd'hui haut-représentant des Nations unies pour l'alliance des civilisations il organise une conférence avec Mme Audrey Azoulay, directrice générale de l'Unesco, "pour lancer depuis le musée Mohammed VI de Rabat un appel au dialogue des cultures".

M. Qotbi a par ailleurs évoqué la place importante de l'art africain au sein du musée Mohammed VI de Rabat, rappelant que l'exposition “L'Afrique en capitale" a connu un succès retentissant.

Interrogé sur la prochaine , l'exposition "Les couleurs de l'impressionnisme", qui réunit notamment des œuvres de Gustave Caillebotte, Auguste Renoir, Claude Monet, Paul Cézanne, Eugène Delacroix, Mehdi Qotbi a rendu un vibrant hommage au soutien de Mme Brigitte Macron.

"Je dois rendre hommage à l'initiatrice de ce projet, Mme Brigitte Macron. Quand elle est venue visiter l'exposition Picasso à Rabat, elle s'est réjouie de la qualité des œuvres que M. Le Bon nous avait confiées, ainsi que du lieu et de la scénographie. Je lui ai dit que je rêvais d'exposer les impressionnistes. Elle m'a invité trois jours plus tard à visiter le musée d'Orsay, en sa compagnie et avec la présidente Laurence des Cars. Ainsi, grâce au soutien de Mme Macron, nous avons pu faire venir une soixantaine d'œuvres à Rabat", s'est félicité le président de la FNMM.

M. Qotbi a en outre abordé l'exposition dédiée à Hassan El Glaoui. "L'un des objectifs de la Fondation nationale des musées est de promouvoir le patrimoine moderne et contemporain du Maroc. Tous les ans, nous rendons hommage à un artiste. L'an dernier, nous avons consacré une exposition à Ahmed Cherkaoui, mort il y a cinquante ans. Il n'avait jamais eu droit à une rétrospective ! Or, c'est un précurseur de l'art Marocain", a-t-il dit.



Jeudi 4 Avril 2019 - 20:43

Par Atlasinfo




Nouveau commentaire :
Twitter