Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Marrakech: vers une ratification du Traité relatif à la création de l'Agence Africaine du Médicament


Samedi 2 Mars 2019 modifié le Samedi 2 Mars 2019 - 22:03

Les participants à la deuxième réunion annuelle du Forum africain sur la qualité des médicaments (AMQF), qui a clos ses travaux, vendredi à Marrakech, en présence du ministre de la Santé, Anass Doukkali, a plaidé en faveur de la ratification du Traité relatif à la création de l'Agence Africaine du Médicament (AMA), adopté lors du sommet de l'Union Africaine, tenu récemment à Addis-Abeba.




Marrakech: vers une ratification du Traité relatif à la création de l'Agence Africaine du Médicament
Dans leurs recommandations ayant sanctionné les travaux, cinq jours durant, de cette réunion organisée par la Pharmacopée américaine (United States Pharmacopeia/USP) en collaboration avec l'Agence du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Gouvernement marocain, les participants ont également insisté sur la création d'un point focal au niveau de l'Harmonisation de la réglementation des médicaments en Afrique (AMRH) et le NEPAD pour coordonner les actions de l'AMQF.

Ils ont aussi mis l'accent sur la nécessité de mobiliser un budget par les Etats membres en vue de soutenir l'initiative de l'AMQF et la participation des Laboratoires nationaux de contrôle de qualité (LNCQ) aux réunions du Forum, ainsi que sur le développement des outils et mécanismes de plaidoyer auprès des donateurs et autres organisations et agences.

Les recommandations de ce Forum portent, en outre, sur la révision de deux documents relatifs à la politique pharmaceutique, à savoir la stratégie africaine de la santé et le plan de fabrication des médicaments dans le Continent, outre le renforcement du contrôle de la qualité des médicaments et la surveillance post-marketing (PMS).

Par ailleurs, les participants à cette deuxième réunion ont approuvé le plan d'action 2019 du Forum, qui prévoit notamment de développer les outils de plaidoyer pour la viabilité financière, d'élaborer un manuel de formation, d'organiser une formation pilote pour le renforcement des capacités de l'AMQF, et de mettre en place une feuille de route pour la certification internationale des laboratoires membres du Forum.

Ce plan d'action vise également à tracer des lignes directrices pour la conception des LNCQ, et à finaliser les directives régionales sur la surveillance post-commercialisation.

Initiée sous le thème "une tendance vers la viabilité financière de l'AMQF", cette deuxième réunion a rassemblé, cinq jours durant (26 février au 1er mars), les membres de l'AMQF, y compris son groupe de travail technique (GTT), le leadership de l'USP, l'Agence du NEPAD, la Commission de l'Union Africaine (CUA), l'OMS, les CER, les organisations régionales de santé, ainsi que d'autres partenaires et parties prenantes très importants.

Cette réunion visait à présenter les membres du GTT et les dirigeants élus à l'ensemble des participants, à examiner les progrès du groupe de travail technique en ce qui concerne le déploiement du plan de travail 2018, à capitaliser sur les enseignements tirés des travaux de la première réunion en se concentrant sur les défis et la manière à les surmonter en 2019, à échanger et valider le plan de travail proposé pour l'année en cours, et à proposer des solutions et des pistes pour veiller sur la viabilité financière de l'AMQF dans le cadre de l'Harmonisation de la réglementation des médicaments en Afrique (AMRH).

A rappeler que l'AMQF constitue une évolution émanant du Réseau des Laboratoires Officiels de Contrôle Qualité des Médicaments (NOMCoL) de l'Afrique Subsaharienne, dont la création en 2009 a été financée par l'Agence Américaine pour le développement international (USAID) et par la suite pris en charge par USP.

Le NOMCoL a été créé pour servir de plate-forme pour le partage des connaissances et des meilleures pratiques entre laboratoires dans le cadre d'une collaboration Sud-Sud.

Suite au succès de NOMCoL en Afrique, des réseaux similaires calqués sur le modèle subsaharien ont été mis en place en Amérique latine, en Asie et au Moyen-Orient.

L'AMQF a été créée en 2017 en collaboration avec l'Agence du NEPAD dans le but de construire et renforcer les capacités des pays africains en matière de contrôle de la qualité des médicaments et de surveillance régionale des médicaments essentiels après leur commercialisation.

Cette initiative contribuera grandement à lutter contre le fléau des médicaments contrefaits ou falsifiés et leur circulation dans les marchés africains.

L'AMQF, dont la première réunion annuelle a eu lieu en février 2018 à Dar Essalam (Tanzanie), est un forum ouvert aux responsables des laboratoires nationaux de contrôle de la qualité des médicaments dans tous les Etats membres de l'Union Africaine.
Samedi 2 Mars 2019 - 17:48

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter