Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Marrakech: appel à une coordination accrue entre les collectivités territoriales et la population locale


Mardi 20 Novembre 2018 modifié le Mercredi 21 Novembre 2018 - 09:51

Les participants à un panel dans le cadre du 8è Sommet Africités ont souligné, mardi à Marrakech, l'importance d'une coordination accrue entre les collectivités territoriales et la population locale en Afrique en vue de réussir la mise en oeuvre du programme "Connaître sa ville".




Marrakech: appel à une coordination accrue entre les collectivités territoriales et la population locale
Lancée par l'Organisation internationale (Slum development international) et l'Organisation Cités et Gouvernements Locaux Unis d'Afrique (CGLU-Afrique) , le programme "Connaître sa ville" s'assigne pour objectifs de faire face aux multiples défis que connaissent les villes africaines et ambitionne d'améliorer la planification en impliquant les citoyens et en promouvant les partenariats pour des villes urbaines organisées en Afrique. Les participants au panel "Campagne, Connaître votre ville, données pratiques pour la planification urbaine" ont, dans ce sens, fait savoir que cette coordination devrait se faire avec les différentes composantes de la société, le but étant d'améliorer le niveau de la planification urbaine et de généraliser par la suite cette campagne à d'autres villes du continent. Ils ont également plaidé pour l'organisation de formations adaptées notamment au profit des dirigeants communautaires, des responsables politiques des administrations locales et des fonctionnaires, particulièrement ceux en charge de la planification, et ce en vue de garantir une compréhension et une application claires du concept "connaître sa ville".

Dans ce contexte, les panélistes se sont prononcés en faveur de la promotion des échanges entre pairs et dirigeants politiques et techniques des villes actives afin d'améliorer leurs capacités de mise en œuvre et d'apprentissage. Les expériences qu'ont connues certaines capitales de pays subsahariens à l'instar de Klusaka (Zambie) et de Lagos (Nigéria) ont pointé du doigt un dénominateur commun qui est l'expansion des bidonvilles et des quartiers non organisés, ce qui compromet les efforts de planification, ont-ils soutenu.

Les participants à cet atelier ont, de même, mis en avant l’importance de ce programme à haute valeur ajoutée pour les pays d'Afrique sub-saharienne, notamment pour les pays en difficulté, relevant que le projet place les autorités locales devant la responsabilité de repenser la définition et la conception du développement des villes, et ce en tenant compte de l'équité et de la justice territoriales.

Partant du principe qu'une meilleure connaissance des villes aidera les autorités locales et les communautés à planifier l'avenir de leurs villes, la "campagne connaitre sa ville" vise à engager les autorités locales dans un processus visant une refonte de leurs politiques d'urbanisme afin d'intégrer les innovations promues par ledit programme et de mettre en place des législations appropriées. Placé sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le sommet Africités réunit 5.000 participants, dont des acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d’autres régions du monde, des ministres en charge des collectivités locales, du logement et du développement urbain et de la fonction publique, ainsi que les autorités et élus locaux, les responsables des administrations locales et centrales, des organisations de la société civile et des opérateurs économiques des secteurs public et privé.
Mardi 20 Novembre 2018 - 23:14

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter