Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Macron reçoit mardi la présidente de Géorgie, ex-diplomate française


Lundi 18 Février 2019 modifié le Lundi 18 Février 2019 - 17:56




Macron reçoit mardi la présidente de Géorgie, ex-diplomate française
Emmanuel Macron reçoit mardi la nouvelle présidente de la Géorgie, Salomé Zourabichvili, ex-diplomate française, pour donner "un nouvel élan" aux relations entre la France et ce petit pays qui veut se rapprocher de l'Union européenne.

Deux mois après son investiture comme présidente, Mme Zourabichvili, née en France de parents ayant fui l'arrivée au pouvoir des bolchéviques, effectue sa première visite officielle en France.

Au cours de l'entretien à l'Elysée, sera lancée une nouvelle initiative, le "dialogue Amilakhravi", qui "vise à donner un élan substantiel à la relation bilatérale et à structurer celle-ci aux niveaux politique, sécurité et défense, mais aussi économique et culturel", a indiqué l'Elysée lundi.

Ce dialogue, initié par le chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian lors d'une visite à Tbilissi en 2018, porte le nom de Dimitri Amilakhvari, un Géorgien arrivé en France en 1922, qui s'est engagé dans la Légion étrangère et est mort durant la 2e Guerre Mondiale en Egypte après avoir reçu la Croix de la Libération du général de Gaulle.

Les relations, très anciennes, entre Paris et Tbilissi ont "gagné en densité ces dernières années", selon l'Elysée. En 2008, l'ex-président Nicolas Sarkozy avait agi comme médiateur lors du conflit entre la Russie et la Géorgie, qui a gagné son indépendance en 1991.

Emmanuel Macron va "réaffirmer son soutien aux orientations de la Géorgie, qui a entrepris un vaste programme de réformes et souhaite travailler davantage avec l'Union européenne", selon l'Elysée.

"D'ici six ans, je veux réussir l'intégration véritable. Je veux que la Géorgie intègre l'Union européenne et l'Otan", a affirmé Mme Zourabichvili dans un entretien à l'hebdomadaire Le Point. "L'Europe viendra à la Géorgie, j'en suis convaincue (...) J'ai été élue parce que je suis européenne".

Après des études à Sciences Po, Mme Zourabichvili a mené une carrière diplomatique au Quai d'Orsay durant 30 ans, avant d'être nommée ambassadrice en 2003 en Géorgie, où le président Mikhaïl Saakachvili en a fait sa ministre des Affaires étrangères. Limogée un an plus tard, elle avait rejoint l'opposition comme députée, avant d'être élue présidente le 29 novembre dernier avec 59,52% des voix.
Lundi 18 Février 2019 - 16:01

afp




Nouveau commentaire :
Twitter