Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Libye, lutte contre les trafics : Macron et Ben Zayed veulent "poursuivre les efforts" internationaux


Dimanche 3 Décembre 2017 modifié le Lundi 4 Décembre 2017 - 06:37

Emmanuel Macron et le prince-héritier d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed sont convenus de "poursuivre les efforts" internationaux pour "ramener la stabilité en Libye et lutter contre tous les trafics", selon dimanche un communiqué de la présidence française.




Outre des remerciements du chef d'Etat français adressés "à nouveau" à Mohammed ben Zayed al-Nahyane "pour son accueil le 9 novembre lors de l'inauguration du Louvre Abou Dhabi", l'entretien téléphonique, survenu samedi à l'occasion de la fête nationale des Emirats arabes unis, a porté sur "la situation dans le Golfe et sur les enjeux liés au Moyen-Orient et à l'Afrique du Nord, avec une attention particulière sur la Libye", selon la présidence.

"Ils sont convenus de poursuivre les efforts de la communauté internationale, sous l'égide de l'ONU, pour ramener la stabilité en Libye et lutter contre tous les trafics", a ajouté la présidence, relevant qu'Emmanuel Macron a "souligné l'importance de démanteler, notamment, les filières criminelles de passeurs qui violent les droits humains".

Le président français a précisé jeudi son projet de lutte contre les réseaux criminels de passeurs de migrants en Libye, plaidant pour le déploiement de forces policières africaines, l'envoi de troupes françaises n'étant pas à l'ordre du jour.

Le drame de l'immigration clandestine et ses dérives comme les marchés d'esclaves en Libye a été au coeur des discussions du 5e sommet Europe-Afrique, auquel a participé M. Macron, et qui s'est achevé jeudi à Abidjan.

En marge du sommet, les dirigeants de neuf pays européens et africains, dont la Libye, avaient décidé mercredi soir de mettre en place "une coopération étroite" pour démanteler les réseaux et mener des "opérations d'évacuation d'urgence dans les prochains jours ou semaines" des migrants bloqués en Libye.

Avec AFP
Dimanche 3 Décembre 2017 - 21:53





Nouveau commentaire :
Twitter