Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le plaidoyer civil concernant le Sahara marocain requiert le renforcement des capacités de la société civile et la maîtrise des mécanismes nécessaires (El Khalfi)


Vendredi 22 Juin 2018 modifié le Lundi 25 Juin 2018 - 08:29




Le plaidoyer civil au sujet de la question prioritaire de la marocanité du Sahara requiert le renforcement des capacités de la société civile et des acteurs associatifs et leur maîtrise des différents mécanismes nécessaires, tout en oeuvrant à capitaliser leur rendement, a souligné vendredi à Marrakech, le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, Mustapha El Khalfi.

"Ce plaidoyer est basé sur les Hautes Orientations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, et les Instructions éclairées du Souverain qui ne cesse d'insister sur le rôle majeur de la société civile dans la défense de la question nationale", a relevé le ministre lors d'une rencontre nationale sur le plaidoyer civil au sujet de la marocanité du Sahara.

Et de poursuivre que le dossier du Sahara marocain relève de la responsabilité de tous, des institutions de l'Etat, du Parlement, des instances élues, de l'ensemble des forces politiques, syndicales et économiques, des acteurs de la société civile, des médias ainsi que de tous les citoyens.

Après avoir mis en avant les efforts inlassables déployés par la société civile mobilisée en faveur de la défense de l'intégrité territoriale du Royaume aussi bien à l'intérieur qu'à l'étranger, et rappelé la solidité, la justesse et le bien-fondé de la question nationale, M. El Khalfi, a estimé nécessaire de franchir une autre étape à travers, la valorisation du capital de la société civile et l'exploitation des recherches académiques, tout en oeuvrant à créer la complémentarité et des alliances entre les différentes initiatives prises par les associations.

Le ministre s'est dit aussi en faveur d'une mobilisation constante pour faire face et mettre en échec toutes les thèses hostiles que tentent de véhiculer désespérément les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc, plaidant en faveur d'un meilleur usage des nouvelles technologies pour en faire une véritable plateforme pour la défense de la question nationale, outre la formation d'une nouvelle génération de jeunes aptes à mener des plaidoiries efficientes au sujet de cette question primordiale.

Et M. El Khalfi de faire observer qu'une évaluation de la situation du plaidoyer civil concernant la question nationale laisse constater une augmentation remarquable des acteurs civils et des associations qui défendent le Sahara marocain lors des forums onusiens et internationaux, soulignant l'impératif de relever les défis dans ce domaine, à travers le renforcement des capacités pour mettre à nu la thèse séparatiste dans ces foras, et le développement de l'argumentaire sur lequel se base l'acteur civil.

Le ministre n'a pas manqué de relever que la réalité exige de consolider la présence marocaine dans les rencontres et forums internationaux, l'augmentation du taux de réactivité, la consolidation de la force de réponse, de réaction et des plaidoiries autour de la question nationale, des associations civiles et ce, à travers également le numérique et les réseaux sociaux.

Cela nécessite, en outre, la promotion de programmes associatifs destinés aux générations montantes et aux jeunes afin de mieux les outiller pour une parfaite maîtrise des mécanismes du plaidoyer efficient, et œuvrer pour offrir une base de données actualisées et renouvelées, fondée sur un véritable langage scientifique.

Le projet de la première rencontre sur le plaidoyer civil sur la marocanité du Sahara repose sur un cadre théorique et un autre pratique en ce sens, que le premier permettra d'étudier les axes principaux concernant les aspects légal, politique, diplomatique, économique, de développement et celui lié aux droits de l'Homme et de la question du Sahara marocain.

Il s'agit dans ce sens de s'intéresser au processus historique de la question nationale en tant que levier essentiel d'un plaidoyer efficace et influent.

Quant au cadre pratique, il portera sur la consolidation des compétences et des techniques de la société civile, outre les plaidoiries sur les plans numérique et technique.

Parmi les thématiques à débattre lors de cette rencontre de trois jours, figurent ''les acquis historiques, sociaux et culturels de la marocanité du Sahara'', ''l'infiltration coloniale dans le Sahara marocain'', ''les guerres du Sahara marocain et la lutte contre la colonisation (1860-1975)'', ''le développement politique, diplomatique et stratégique de la question nationale'', ''les dimensions sociales, culturelles, et scientifiques du plaidoyer civil'', ''le cadre économique et de développement de la question nationale'', et ''la situation des droits et libertés dans les provinces du sud du Royaume''.

Au menu figurent aussi des ateliers thématiques animés et encadrés par un aréopage d'experts, chercheurs, professeurs- universitaires et militants des droits de l'homme, outre une rencontre ouverte autour du nouveau projet de développement dans les provinces du sud du Royaume.

En marge de cette rencontre, il a été procédé à la signature de deux conventions de partenariat entre le ministère chargé des relations avec le Parlement et respectivement l'Université Hassan Ier de Settat, et l'Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) portant sur le renforcement du rôle de la société civile en matière de plaidoiries, l'élaboration de programmes de formation pour le renforcement des capacités de la société civile, l'organisation d'activités académiques, l'usage des techniques et outils technologiques du plaidoyer à distance.
Vendredi 22 Juin 2018 - 18:06

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter