Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Le chef de la diplomatie française "très bientôt" en Libye


Jeudi 31 Août 2017 modifié le Vendredi 1 Septembre 2017 - 07:56

Le chef de la diplomatie française Jean-Yves Le Drian a indiqué jeudi qu'il se rendrait "très bientôt" en Libye pour assurer le suivi de la déclaration de principes agréée en juillet en France par les deux rivaux libyens pour sortir le pays du chaos.




Jean-Yves Le Drian
Jean-Yves Le Drian
Réunis fin juillet à l'initiative de la France à la Celle-Saint-Cloud, en région parisienne, le chef du fragile gouvernement d'entente nationale (GNA) Fayez al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale, et l'homme fort de l'est du pays, le maréchal Khalifa Haftar, avaient accepté -sans la signer- une feuille de route sur un cessez-le-feu et l'organisation d'élections l'année prochaine.

"Je me rendrai très bientôt en Libye pour assurer le suivi de cette réunion et rechercher le soutien de toutes les parties à la déclaration qui a été adoptée à cette occasion", a déclaré M. Le Drian dans un discours devant les ambassadeurs réunis à Paris pour la traditionnelle rentrée diplomatique. Son cabinet n'a pas précisé les dates pour des raisons de sécurité.

"C'est cela qui - je l'espère - avec le soutien de nos principaux partenaires, notamment l'Italie, permettra à l'envoyé spécial de l'ONU Ghassan Salamé de parvenir à l'organisation en 2018 des élections qui marqueront le début d'une restauration effective de l'État en Libye", a ajouté le ministre.

"La France partage avec d'autres la responsabilité particulière d'aider ce pays à retrouver unité et stabilité", a déclaré M. Le Drian, citant les menaces du "terrorisme, des trafics d'armes, et des migrations incontrôlées".

La réunion de la Celle-Saint Cloud avait irrité l'Italie, l'ancienne puissance coloniale, craignant d'être écartée du dossier alors qu'elle est en première ligne face à l'afflux des dizaines de milliers de migrants arrivant de Libye.

Les chefs de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel et britannique Boris Johnson se sont déjà rendus pendant l'été dans ce pays livré au chaos depuis la chute du colonel Kadhafi en 2011.

Avec AFP
Jeudi 31 Août 2017 - 23:00





Nouveau commentaire :
Twitter