Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Premier ministre français se rend du Sénégal, pour défendre une relation "singulière"


Samedi 16 Novembre 2019 modifié le Dimanche 17 Novembre 2019 - 11:58

Le Premier ministre français Édouard Philippe, accompagné de six ministres, se rend dimanche et lundi à Dakar pour défendre le lien "singulier" entre son pays et le Sénégal, qui est aussi stratégique dans un contexte sécuritaire et migratoire tendu.




Non "exclusive", mais "singulière" et "ancienne": c'est ainsi que M. Philippe a présenté la relation bilatérale, dans un entretien au quotidien sénégalais Le Soleil vendredi. Pour preuve, la tenue dimanche du quatrième séminaire intergouvernemental entre les deux pays, "le seul que la France a en Afrique subsaharienne", font valoir ses services.

La visite d'Édouard Philippe, dont le pays est le premier partenaire commercial et le premier investisseur étranger au Sénégal, sera marquée par d'importants enjeux géostratégiques, comme en témoigne la présence du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian et de la ministre des Armées Florence Parly.

Edouard Philippe ouvrira ainsi lundi aux côtés du président sénégalais Macky Sall le sixième Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

Le Sénégal, qui partage des frontières avec la Mauritanie et le Mali, "joue un rôle très important de cœur de réseau", estiment les services du Premier ministre: ce pays, membre de la Mission des Nations unies au Mali (Minusma), fait office de "pôle de stabilité".

Dakar, qui doit porter l'effectif de son armée de terre de 20.000 à 30.000 hommes d'ici 2025 "a vocation à faire partie du partenariat pour la sécurité et la stabilité (au Sahel) annoncé lors du G7 de Biarritz" en août, dont "les modalités sont en cours d'élaboration", ajoute-t-on de même source.

A ce titre, le Sénégal pourra apporter un soutien aux forces du G5 Sahel (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad et Burkina Faso). "C'est un impératif d'être tous ensemble pour construire une alliance contre ces nouveaux défis qui ignorent les frontières", observe auprès de l'AFP Seydou Guèye, chef du service de communication de la présidence sénégalaise.

À Dakar, M. Philippe déjeunera avec des militaires français - dont 300 sont stationnés au Sénégal, avant une démonstration des forces spéciales locales, formées par leurs homologues français.

Un autre enjeu de taille pour l'exécutif français, l'immigration, figure parmi les quatre feuilles de route qui seront signées dimanche par les deux gouvernements. Concernant l'immigration illégale et les demandes d'asile, "la pression venant du Sénégal reste élevée", notent les services du Premier ministre.
Samedi 16 Novembre 2019 - 23:08

Atlasinfo (Source afp)




Nouveau commentaire :
Twitter