Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le Maroc joue un rôle primordial dans le partenariat euro-africain, selon le Président de l'Assemblée nationale française


Vendredi 22 Juin 2018 modifié le Samedi 23 Juin 2018 - 08:16




Capture d'écran@Atlasinfo.fr
Capture d'écran@Atlasinfo.fr
Le Maroc joue un rôle primordial dans l'instauration des bases d'un véritable partenariat euro-africain a affirmé, vendredi à Rabat, le Président de l'Assemblée nationale française, François De Rugy.

"Fortement engagé dans le développement et la stabilité du continent africain grâce à ses actions politiques, ses entreprises et ses soldats de la paix déployés dans des pays africains, le Maroc joue un rôle déterminant au service d'un véritable partenariat euro-africain", a souligné M. De Rugy à l'ouverture de la 3-ème édition du forum parlementaire Maroc-France, placé sous le thème "Le partenariat Maroc-France: les perspectives africaines".

"Le Forum parlementaire franco-marocain est né d’une conviction: la nécessité pour nos assemblées de prendre toute leur part au dialogue politique qui unit nos deux pays et l’accroissement des pouvoirs du parlement marocain, issu de la révision constitutionnelle de 2011 à l’initiative de SM le Roi Mohammed VI", a-t-il indiqué.

Les liens historiques, humains, intellectuels, noués entre les deux pays frères que sont le Maroc et la France ne peuvent que renforcer davantage cette coopération parlementaire franco-marocaine, a-t-il dit.


De son côté, le président du Sénat français, Gérard Larcher a indiqué que le Maroc et la France entretiennent un partenariat d'exception. "Entre nous, l’exceptionnel est la norme et rien de ce qui est exceptionnel, par ailleurs, ne nous est étranger".

"La coopération parlementaire a toute sa place dans les liens si denses qui unissent les deux pays. La Chambre des Conseillers et le Sénat ont renouvelé lors de la précédente édition du forum, en avril 2015, leur accord de coopération, afin de le rendre plus opérationnel. Nous avons depuis travaillé sur l'efficacité des procédures législatives, la modernisation des méthodes de travail et le renforcement du contrôle de l’action gouvernementale, à titre bilatéral, mais aussi dans un cadre européen", a-t-il expliqué.

La Chambre des Conseillers et le Sénat ont en partage les mêmes compétences et le même rôle premier en matière de décentralisation et de régionalisation. La régionalisation avancée est d'ailleurs l’une des priorités identifiées par le Roi Mohammed VI et fait partie des 5 grandes orientations de notre agenda bilatéral, a-t-il relevé.

À travers les coopérations décentralisées, la recherche d’un meilleur équilibre territorial, le renforcement des capacités de décision et d’action des collectivités locales, nous pouvons favoriser dans nos deux pays une société plus inclusive, aux territoires moins fragmentés, à l’égalité mieux respectée, a-t-il fait observer.

"Nous détenons ensemble, plusieurs des clefs du succès de la décentralisation. Il nous appartient d’en tirer le meilleur profit pour nos pays et pour l'Afrique", a-t-il insisté.


Cette édition, qui porte sur des questions d'extrême importance pour les deux pays, est axée sur plusieurs thématiques, à savoir "La politique et stabilité", "Migration et mobilité", "La coopération économique" et "Les mécanismes de coopération pour un développement durable de l'Afrique".

La première édition du Forum parlementaire Maroc-France s'est tenue à Rabat en 2013, et la deuxième à Paris en 2015. Il s'agit d'un espace de dialogue, de débat et d'échange de vues entre les parlementaires marocains et leurs homologues français autour de différentes questions d'intérêt commun.

Vendredi 22 Juin 2018 - 17:59





Nouveau commentaire :
Twitter