Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Le 7ème "Ftour Pluriel" réunit musulmans, juifs et chrétiens à Mohammedia


Lundi 27 Mai 2019 modifié le Mercredi 5 Juin 2019 - 10:55




 Le 7ème "Ftour Pluriel" réunit musulmans, juifs et chrétiens à Mohammedia
La 7ème édition du "Ftour Pluriel" a réuni, dimanche à Mohammedia, autour d'une même table de rupture du jeûne, des musulmans, juifs et chrétiens imprégnés de valeurs communes de partage, de diversité, de dialogue et de fraternité, lesquelles garantissent le vivre-ensemble au Maroc.

Initiée par les associations Marocains Pluriels et Diapason ainsi que par la Paroisse Saint Jacques de Mohammedia, cette édition, qui est placée sous le signe des "Voix mêlées", s'inscrit dans l'esprit de la récente visite effectuée au Maroc par le Pape François, à l’invitation du Roi Mohammed VI, commandeur des croyants, durant laquelle les "Juniors" de Marocains Pluriels avaient offert au souverain Pontife "l’Arganier de la Fraternité".

"Nous partageons ce soir un moment d'exception. Il est le fruit d'une volonté et l'expression d'une civilisation", a dit, à cette occasion, André Azoulay, conseiller du Roi, au cours de cette manifestation tenue dans les jardins du couvent relevant de ladite paroisse.

"Ne vous privez jamais de dire, quand vous vous présentez en tant que Marocain, 'j'appartiens à la civilisation marocaine'. Nous ne sommes pas simplement un pays", a-t-il poursuivi, se félicitant de la singularité, de la résilience, de la légitimité et de l'exemplarité du Royaume.

M. Azoulay a, dans ce sens, noté que la Constitution de 2011 a écrit dans son préambule que le Maroc d'aujourd'hui est le fruit de l'addition de toutes les civilisations qui s'y sont succédé, à savoir "la grande civilisation berbère, la grande civilisation juive, la grande civilisation arabo-musulmane, l'Afrique, l'Andalousie et l'Europe".

"Nous sommes ici l'expression d'une initiative qui est celle de la société civile. Nous ne sommes pas là réunis sur commande, ce n'est pas préconçu, organisé et voulu pour des raisons qui sont celles de la nécessité politique ou politicienne. Nous sommes là par le cœur, parce que nous le voulons et nous y trouvons plaisir et bonheur", a-t-il ajouté.

De son côté, le président de la Zawia Harakia Chadilia Darkawia de la région Casablanca-Settat, Acharif Omar Lamrani Lamrini, a souligné que ce Ftour est en droite ligne des valeurs de coexistence et de tolérance qui caractérisent les relations entre l'ensemble des religions au Maroc.

Cette soirée, a-t-il fait savoir, est l'occasion pour les représentants des trois religions monothéistes de discuter de différentes questions d'intérêt commun, rappelant que l'Islam est une religion de paix et de tolérance.

Le père Julien, curé de la paroisse de Saint Jacques de Mohammedia, a pour sa part mis l'accent sur l'importance de cette rencontre pour la communauté chrétienne qui tisse de bonnes relations avec les Marocains, juifs et musulmans.

"Avec Marocains Pluriels, nous constatons que l'attention que nous avons les uns vers les autres constitue une richesse", a-t-il relevé, expliquant que "les voix mêlées ne sont pas des voix discordantes, mais bien au contraire, elles sont harmonieuses".

Même sonne de cloche pour Joseph Israel, Rabbin et juge au tribunal de la famille de Casablanca, qui a salué l'idée de réunir les croyants des trois religions monothéistes pour partager ce repas de rupture de jeûne, en ce sens que "cela permet de comprendre la coexistence que nous avons toujours au Maroc".

A cette occasion, Joseph Israel a prononcé, en hébreu, "la prière à SM le Roi et à la famille royale", laquelle a été traduite par la suite en arabe par le Rabbin de la synagogue Névé Shalom, Jacky Sebag.

De son côté, le président de l’Association Marocains Pluriels, Ahmed Ghayet, a souligné que ce Ftour Pluriel constitue un geste symbolique commun aux 3 religions qui est "le partage du sel, le partage du pain".

"Cette édition prend une autre dimension après la visite au Maroc du Pape François, à l'initiative de SM le Roi. Nous avons voulu venir dans un lieu de chrétiens qui vivent au Maroc, d'où le choix des jardins de la communauté des sœurs de Saint François d'Assise au Nid Familial à Mohammedia", a-t-il dit.

Ce Ftour pluriel, qui vise notamment à perpétuer le métissage et la diversité "qui font que nous sommes les héritiers d'un long patrimoine millénaire de vivre-ensemble", a connu un franc succès depuis sa première édition et s'est étendu à d'autres pays comme la Tunisie, la France, la Belgique ou le Canada, a précisé M. Ghayet.

"C'est une chance que nous avons au Maroc. Ici, nous sommes des héritiers d'un beau patrimoine, un héritage dont nous devons être fièrs, pas pour la nostalgie mais pour le propager et le perpétuer pour les générations futures", s'est-il réjoui.

Tout au long de cet événement, d’éminentes personnalités ont mêlé leurs voix pour qu’au-delà du Maroc, elles franchissent les frontières pour faire triompher la voix et la voie de la fraternité et hisser haut et fort le drapeau du vivre-ensemble.

Tenu en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Mohammedia, Hicham M'daghri Alaoui, des ambassadeurs et des représentants de plusieurs pays, comme la Norvège, le Burkina Faso, la France, l'Italie, le Canada et le Danemark, de l'ambassadeur de la Nonciature Apostolique du Vatican à Rabat, Monseigneur Vito Rallo, et de l'Archevêque de Rabat, Cristóbal López Romero, ce Ftour pluriel s'est également distingué par un aspect musical où des voix musulmanes, juives et chrétiennes ont chanté une prière d’Abraham et une chanson intitulée "Nous n'avons qu'un seul Dieu".

Les participants à cet événement ont également pris part à la plantation d'un arganier offert aux sœurs du couvent de la Paroisse Saint Jacques de la ville des roses.


Lundi 27 Mai 2019 - 18:09





Nouveau commentaire :
Twitter