Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









La création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient devra renforcer la sécurité (ONU)


Mardi 19 Novembre 2019 modifié le Mercredi 20 Novembre 2019 - 09:11




La création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient devra renforcer la sécurité (ONU)
Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a affirmé, lundi à New York, que la création d’une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient revêt une grande importance pour renforcer la sécurité de tous les Etats de la région.

Intervenant à l’ouverture à l’ONU d'une Conférence sur la création au Moyen-Orient d'une zone exempte d'armes nucléaires et d'autres armes de destruction massive, M. Guterres a estimé qu’une telle zone devra prendre en compte "la situation particulière de la région".

Le Secrétaire général a aussi souligné l’importance que revêtent de telles zones pour mettre définitivement fin à la possibilité d'un conflit nucléaire "dans n’importe quelle région".

"Grâce à la vision de tant d’Etats membres du monde entier, le monde dispose de cinq zones régionales exemptes d’armes nucléaires - en Amérique latine et dans les Caraïbes, en Afrique, en Asie centrale, en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Sud", a rappelé le chef de l’ONU.

Antonio Guterres a souligné que de telles zones apportent également des avantages tangibles en matière de sécurité en fournissant à leurs Etats membres des assurances contre l'utilisation ou la menace d'utilisation d’armes nucléaires.

"Dans le même temps, ces zones peuvent fournir une assurance supplémentaire à la communauté mondiale des intentions nucléaires pacifiques des pays de ces régions", a-t-il souligné.

Pour M. Guterres, des zones exemptes d’armes nucléaires offrent également aux Etats un moyen "de prendre l’initiative et de travailler ensemble" pour faire progresser leur propre sécurité régionale commune. Il a également rappelé que ces zones ont permis à des groupes d’États de contribuer de manière indépendante à l’élaboration de normes mondiales et de faire avancer les négociations générales sur le désarmement.

Le chef de l’ONU a souligné que la situation au Moyen-Orient demeure une "source de sérieuse préoccupation pour le monde entier".

"Des guerres civiles complexes font rage et impliquent des groupes armés non étatiques et des organisations terroristes bien équipés, ainsi que des puissances militaires régionales et internationales", a-t-il rappelé, tandis que "les civils paient un tribut dévastateur".

Le Secrétaire général de l’ONU a indiqué que les inquiétudes suscitées par les programmes nucléaires menés par certains Etats persistent et continuent d’aggraver les tensions et qu’à ce jour aucune reddition significative des comptes n’a été établie pour l’utilisation d’armes chimiques dans la région.

Le Moyen-Orient montre des signes de compétition active dans la course aux armements, notamment dans l'acquisition et l'utilisation de nouvelles technologies, a alerté le chef de l’ONU.

Pour M. Guterres, la création au Moyen-Orient d'une zone exempte d'armes de destruction massive nucléaires, chimiques et autres serait une occasion pour les États de la région d'engager un dialogue direct sur des arrangements susceptibles de répondre à leurs besoins en matière de sécurité.
Mardi 19 Novembre 2019 - 09:36

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter