Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








La Commission parlementaire mixte Maroc-UE pour le renforcement du partenariat stratégique face aux défis communs des deux rives de la Méditerranée


Vendredi 22 Juin 2018 modifié le Vendredi 22 Juin 2018 - 17:56

La Commission parlementaire mixte (CPM) Maroc-UE a adopté, jeudi à l'issue de sa 9-ème réunion annuelle tenue au siège du Parlement européen à Bruxelles, une série de recommandations visant à renforcer le partenariat stratégique entre le Royaume et l’Union européenne face aux défis communs des deux rives de la Méditerranée.




La Commission parlementaire mixte Maroc-UE pour le renforcement du partenariat stratégique face aux défis communs des deux rives de la Méditerranée
Dans ses recommandations sanctionnant cette session consacrée à l’examen de différentes questions d’intérêt commun, la commission "s’est félicitée des résultats obtenus et a décidé d’innover et de rechercher des moyens tendant à défendre les intérêts de nos peuples et la promotion de toutes les initiatives qui assurent la stabilité, la paix et la sécurité dans la région pour un meilleur développement économique et humain", a affirmé M. Abderrahim Atmoun, coprésident de la CPM du côté marocain.

Les membres de la commission ont débattu des travaux des binômes marocains et européens sur "la politique européenne de voisinage", "les questions sécuritaires", "les questions migratoires", "le développement humain et la lutte contre le radicalisme et le terrorisme", "la coopération économique et commerciale" ainsi que "la relation Union Européenne-Maroc-Union Africaine".

Sur la base de leurs conclusions, la commission recommande également aux deux partenaires de s’ouvrir sur de nouveaux horizons de coopération aussi bien dans le cadre du statut avancé dont jouit le Maroc dans ses relations avec l’UE que celui de partenaire pour la démocratie auprès du Conseil de l’Europe, a ajouté M. Atmoun dans une déclaration à la MAP.

En outre, les membres de la commission ont salué la qualité du dialogue bilatéral sur plusieurs questions régionales et internationales, notamment la lutte contre le terrorisme, la radicalisation et la xénophobie, a-t-il relevé, précisant que la commission parlementaire compte organiser cette année un forum de lutte contre le radicalisme en Afrique qui se veut "une illustration du partenariat tripartite Maroc-UE-Afrique et une solidarité porteuse d'avenir".

A cet égard, les parlementaires marocains et européens ont exprimé "leur profonde préoccupation face à la montée du terrorisme ainsi que leur condamnation de tous les actes terroristes, et de tous les crimes et autres atrocités commises par les groupes terroristes".

Sur le volet économique, les membres de la commission considèrent que "les relations commerciales sont très importantes et doivent en conséquence continuer à s’intensifier et contrecarrer toutes les tentatives devant nuire à cette relation exemplaire entre le Maroc et l’Europe".

Les membres européens ont notamment salué le rôle que joue le Maroc au sein de sa famille africaine, soulignant que dans le cadre de son statut privilégié avec l’UE, le Royaume est appelé "à contribuer à la promotion d’un véritable partenariat tripartite et stratégique entre le Maroc, l’Afrique et l’Europe, fondé sur des intérêts mutuels, des valeurs partagées et un avenir commun".

"Le Maroc est un hub vers l'Afrique et une clé de voûte pour la résolution des problèmes communs, notamment la migration, un problème très inquiétant pour la cohésion de l'UE", a soutenu l’eurodéputé Gilles Pargneaux, qui a notamment travaillé sur la thématiques "relations bilatérales UE-Maroc et réformes politiques".

Il a aussi cité le rôle exemplaire du Maroc en matière de lutte contre le terrorisme et le radicalisme, mettant en avant le modèle religieux marocain basé sur un islam du juste milieu qui devrait être "une source d'inspiration pour lutter contre l'extrémisme violent".

"Nous sommes reconnaissants du rôle du Maroc dans le partenariat triangulaire avec l'Afrique en matière de gestion de la question migratoire. C’est une coopération qu'il faut diversifier et enrichir", a affirmé, pour sa part, Mme Ines Ayala Sender, qui copréside la commission mixte du côté du Parlement européen.

Les recommandations issues du travail des binômes seront soumises aux autorités du Maroc et de l’Union européenne dans la perspective d’établir "une bonne base de partenariat pour le futur", selon Mme Sender.
Vendredi 22 Juin 2018 - 09:05

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter