Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'UE salue le choix politique du Maroc de s'engager sur une transition "plus verte et inclusive" de son économie d'ici 2020


Vendredi 11 Mai 2018 modifié le Vendredi 11 Mai 2018 - 20:23




L'UE salue le choix politique du Maroc de s'engager sur une transition "plus verte et inclusive" de son économie d'ici 2020
L'Union européenne salue le choix politique du Maroc de s'engager sur une "transition plus verte et inclusive" de son économie d'ici 2020, a souligné, jeudi à Skhirat, Claudia Wiedey, ambassadrice et chef de la délégation de l'UE au Maroc.

« Compte tenu des enjeux environnementaux, sociaux et économiques mondiaux, l'Union européenne salue le choix politique du Maroc de s'engager sur une transition plus verte et inclusive de son économie d'ici 2020 », a affirmé Mme Wiedey lors d’un atelier de clôture des projets Med Test II (Transfert des technologies écologiquement rationnelles).

Au total ce sont près de 200 millions d'euros qui sont investis au Maroc par l'Union européenne pour accompagner les réformes mais aussi pour faciliter l'investissement géré par les institutions financières européennes telles que la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), ou d'autres partenaires, a fait savoir l’ambassadrice de l’UE.

Elle a indiqué que la communauté des banques européennes avec l'appui de l'Union européenne finance auprès des banques marocaines des lignes de crédit permettant de réaliser des « investissements bleus et verts », ajoutant que les entreprises ont tout à gagner pour verdir leur manière de produire "puisqu'elles peuvent réduire leurs coûts d'exploitation et leur dépendance à l'égard des matières premières".

Med Test II est un projet qui fait partie du programme régional SwitchMed visant à intégrer la consommation et la production durable dans la région sud de la Méditerranée.

L'initiative couvre une composante politique mise en œuvre par le Programme des Nations Unies pour l'environnement /Plan d'Action pour la Méditerranée (PNUE / PAM) et une autre de démonstration et de réseautage mise en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI).

Ce projet, qui a démarré en mai 2015, a pour objectif de stimuler la demande et la fourniture de prestation de service de production durable pour 22 entreprises représentant différents secteurs industriels.

A travers son appui financier au programme SwitchMed, qui intègre la composante Med Test II dédiée aux industries, l'Union européenne entend appuyer une communauté d’innovateurs sociaux et écologiques afin de "stimuler l'innovation dans les pays du voisinage, notamment au Maroc ", a ajouté Mme Wiedey.

Ce programme, auquel l'Union européenne contribue avec près de 8 millions euros, s'inscrit dans un appui plus globale de l'Union européenne à la croissance verte du Maroc (particulièrement le programme compétitivité et croissance verte) , soutient d’une part la stratégie nationale de développement durable 2015-2020 et d'autre part les politiques d'accélération de l'industrialisation et de compétitivité des très petites et moyennes entreprises, a-t-elle relevé.

Son objectif est de faciliter la transition vers une consommation et une production durable dans la région du sud de la Méditerranée qui reflète l'action menée par le partenariat régional avec la région méditerranéenne et financée par l'Union européenne, a-t-elle expliqué.

Au-delà de ces gains de productivité, a souligné l’ambassadrice de l’UE, le programme a permis à plusieurs entrepreneurs au Maroc de devenir de vrais acteurs au changement en préservant les ressources des générations futures, à travers les réductions des émissions de CO2 et le traitement des eaux et des produits chimiques qui ont contribué au bien-être des populations et à la durabilité des activités économiques.
Vendredi 11 Mai 2018 - 08:04





Nouveau commentaire :
Twitter