Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









L'Allemagne et la France signent un nouveau traité d'amitié et de coopération


Mardi 22 Janvier 2019 modifié le Mercredi 23 Janvier 2019 - 13:33

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont signé, mardi à Aix-la-Chapelle, un nouveau traité de coopération et d'intégration visant à "renforcer les liens déjà étroits" entre les deux pays.




L'Allemagne et la France signent un nouveau traité d'amitié et de coopération
Le nouveau traité s'inscrit dans la suite du Traité de l’Elysée, signé en 1963 par le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer, et qui a largement contribué à la réconciliation historique franco-allemande.

Le traité d'Aix-la-Chapelle vise à renforcer les liens déjà étroits entre l'Allemagne et la France, notamment dans les domaines de la politique économique, de la politique étrangère et de sécurité, de l'éducation et de la culture, de la recherche et de la technologie, du climat et de l'environnement, ainsi qu'en matière de coopération entre les régions frontalières et entre les sociétés civiles.

Les deux pays visent aussi à approfondir leur engagement commun en faveur de la sécurité et de la prospérité de leurs citoyens, dans le cadre d'une Europe plus souveraine, unie et démocratique.

Ils décident également d'approfondir leur coopération en matière de politique européenne, d'agir en faveur d'une politique étrangère et de sécurité commune efficace et forte et de renforcer et approfondir l'Union économique et monétaire.

En vertu du nouveau traité, les deux États s'engagent à renforcer encore la coopération entre leurs forces armées en vue d'instaurer une culture commune et d'opérer des déploiements conjoints, ainsi qu'à intensifier l'élaboration de programmes de défense communs et leur élargissement à des partenaires.

Paris et Berlin s'engagent aussi à établir un partenariat de plus en plus étroit entre l'Europe et l'Afrique en renforçant leur coopération en matière de développement du secteur privé, d'intégration régionale, d'enseignement et de formation professionnelle, d'égalité des sexes et d'autonomisation des femmes, dans le but d'améliorer les perspectives socio-économiques, la viabilité, la bonne gouvernance ainsi que la prévention des conflits, la résolution des crises, notamment dans le cadre du maintien de la paix, et la gestion des situations d'après-conflit.

Le nouveau traité de coopération franco-allemand, qui prévoit un rapprochement dans le secteur de la défense, se veut "une contribution" à la création à terme d'une armée européenne, a affirmé la chancelière allemande, Angela Merkel, avant la signature du document.

Avec ce texte, les deux pays "apportent une contribution à la création d'une armée européenne", a-t-elle ajouté, en évoquant notamment le développement d'une "culture militaire et d'une industrie de l'armement communes".

De son côté, le président français a dénoncé les "mensonges" relayés notamment par l'extrême droite française au sujet du nouveau Traité.

"Ceux qui oublient la valeur de la réconciliation franco-allemande se rendent complices de crimes du passé, ceux qui caricaturent ou répandent le mensonge font mal aux peuples qu'ils prétendent défendre en faisant bégayer nos Histoires", a lancé le président français à l'adresse de ceux qui, en France, ont diffusé des fausses informations sur ce traité.
Mardi 22 Janvier 2019 - 17:10

Atlasinfo (avec afp)




Nouveau commentaire :
Twitter