Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Geneviève de Fontenay et Florian Philippot, l'alliance inattendue


Lundi 23 Avril 2018 modifié le Mardi 24 Avril 2018 - 09:13

La dame au chapeau et l'ex-numéro deux du FN ont présenté ce front commun « contre la politique antisociale » d'Emmanuel Macron, raconte le « HuffPost ».




Photo : capture d'écran@atlasinfo
Photo : capture d'écran@atlasinfo
C'est une alliance surprenante. Après avoir soutenu Arlette Laguillier et rejoint la Manif pour tous, Geneviève de Fontenay se lance dans une nouvelle aventure politique. L'ancienne présidente du comité Miss France s'allie à l'ancien numéro 2 du FN pour « rassembler le peuple ». Lundi 23 avril, la dame au chapeau et Florian Philippot ont donné une conférence de presse pour présenter ce front commun « contre la politique antisociale » d'Emmanuel Macron, raconte le HuffPost. Mais, pour le moment, les contours de cette initiative commune restent flous.

« Faire réfléchir Monsieur Macron »

Ensemble, ils ont appelé les Français à manifester le 1er mai dans toute la France sous « le drapeau tricolore ». « Macron n'a pas d'opposition, c'est incroyable. Il faut que les gens soient dans la rue », a lancé Geneviève de Fontenay. Et d'ajouter ensuite : « Les gens ont besoin de s'exprimer. La meilleure manière de le faire, c'est la manif, comme il y avait eu la Manif pour tous [...], pour faire réfléchir Monsieur Macron. »

« Il est plutôt sain qu'on puisse s'extraire du petit monde politicien pour se retrouver dans un combat commun. J'espère que beaucoup de gens vont profiter du 1er mai pour se faire entendre ! » a poursuivi Florian Philippot. Cette « manifestation des déclassés », de ceux qu'« on n'entend pas » (employés du service public, classes moyennes, corps de métier visés par les réformes du gouvernement), devrait leur permettre de signifier leur mécontentement « en dehors de toute appartenance politique, religieuse ou syndicale », a-t-il ajouté.

Cité par leHuffPost, Florian Philippot a précisé que Geneviève, qui a soutenu Ségolène Royal en 2007, voté pour François Hollande en 2012 puis pour Emmanuel Macron en 2017, ne rejoignait pas son mouvement récemment lancé Les Patriotes : « Ce n'est pas une alliance politique. On est du côté de tous ceux qui ont des difficultés à se faire entendre. » Avant de poursuivre : « Elle a simplement, avec son cœur, avec ses tripes, avec sa sincérité de femme qui s'est toujours battue pour la justice sociale [...], lancé un appel pour que les Français se mobilisent et se fassent entendre. » Il explique avoir répondu « à son appel ». À la fin de la conférence de presse, l'ancienne présidente du comité Miss France a ensuite entonné l'hymne révolutionnaire « L'Internationale » pour appeler à la « lutte finale » contre la politique actuelle du président de la République. Sous l'œil amusé de Florian Philippot.
Lundi 23 Avril 2018 - 23:58

Le Point




Nouveau commentaire :
Twitter