Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








G7 : Emmanuel Macron confirme une « déclaration conjointe » sur le commerce


Samedi 9 Juin 2018 modifié le Dimanche 10 Juin 2018 - 07:40

Pour le président français, cet accord entre les dirigeants du G7 marque « une volonté collective de stabiliser les choses » mais « ne règle pas tout ».




Emmanuel Macron a déclaré ce samedi 9 juin que les dirigeants du G7 réunis au Canada avaient « réussi à avoir une déclaration conjointe sur le commerce », confirmant ce qu'Angela Merkel avait annoncé auparavant, mais pour le président français cette « avancée » « ne règle pas tout ». Le texte sur le commerce devrait selon lui réaffirmer « notre attachement à l'Organisation mondiale du commerce » et la volonté « d'avoir une politique en matière de tarifs, de barrières commerciales qui consistent à diminuer celles-ci et aller de l'avant ».

Cet accord à sept marque « une volonté collective de stabiliser les choses » mais « nous devrons dans les semaines prochaines, les prochains mois continuer à travailler » avec les Etats-Unis « pour mettre les faits autour de la table parce qu'il y a beaucoup aujourd'hui de contre-vérités », a-t-il ajouté. Il s'est aussi félicité que le sommet ait permis de prendre un « engagement collectif sur les océans et le climat » pour « aller vers des plastiques à 100 % recyclables à horizon 2030 », un objectif sur lequel la France s'est déjà engagée. Il n'a pas précisé si les Etats-Unis souscriraient à cet engagement. « Le fait que l'Europe ait fait front uni, que dès le premier jour nous nous soyons réunis pour coordonner nos positions, que la présidence canadienne comme le Japon aient été totalement sur cette ligne a permis d'avoir une déclaration conjointe à sept », s'est-il félicité.

"Des conceptions différentes avec les Etats-Unis"


La chancelière allemande Angela Merkel avait annoncé un peu plus tôt que les dirigeants du G7 s'étaient mis d'accord sur une position commune sur le commerce, bien que des divergences persistent. « Je pars du principe que nous aurons un texte commun sur le commerce », a annoncé la chancelière lors d'un point presse à La Malbaie. « Mais cela ne résout pas les problèmes dans le détail. Nous avons des conceptions différentes avec les États-Unis », a-t-elle ajouté. Selon elle, un communiqué commun sera publié, mais il marquera l'exception américaine sur les questions environnementales et climatiques.

L'Élysée a fait savoir samedi 9 juin que les négociations en cours au G7 étaient « en bonne voie » d'aboutir à un accord sur un communiqué final, au second jour du sommet au Canada. Il y a une « forte probabilité » que les sept signent un communiqué commun, selon Paris. Mais le texte n'inclurait pas de consensus sur les parties climat, environnement et pollution plastique des océans : les États-Unis feraient bande à part sur ces sujets, sur un format « 6 + 1 », comme au dernier G7 en 2017 en Italie sur la question de l'accord de Paris, dont Donald Trump a retiré les États-Unis.

Sur le commerce, les négociations portent sur une formule de compromis qui appellerait à la modernisation de l'Organisation mondiale du commerce, afin de satisfaire la délégation américaine, qui refuse « toute formule qui pouvait laisser entendre qu'on renforçait le système multilatéral et l'OMC ». Selon la délégation française, le texte pourrait reconnaître qu'un « cadre international basé sur des règles communes bénéficie à tous, plutôt qu'une démarche bilatérale qui ne crée pas ces situations gagnant-gagnant ».

Donald Trump « avait envie de contribuer à un accord »


Les dirigeants se sont retrouvés tard vendredi soir pour tenter de trouver un accord, suivis par leurs conseillers diplomatiques pendant la nuit. Au matin, « on a quasiment abouti à un accord, le président américain avait envie de contribuer à un accord », a dit à la presse un conseiller présidentiel français. Le sommet se termine samedi après-midi. Le président américain est parti avant sa conclusion pour se rendre à Singapour où il doit rencontrer mardi le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Avant de quitter le Québec, il s'est félicité de débats « extrêmement productifs » sur le commerce avec ses homologues.
G7 : Emmanuel Macron confirme une « déclaration conjointe » sur le commerce
Samedi 9 Juin 2018 - 21:51

Avec afp




Nouveau commentaire :
Twitter