Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Forum de Dakar : les géants d'internet doivent contribuer au renforcement de la cybersécurité en Afrique (président du CMRPI)


Mercredi 20 Novembre 2019 modifié le Mercredi 20 Novembre 2019 - 14:03




Forum de Dakar : les géants d'internet doivent contribuer au renforcement de la cybersécurité en Afrique (président du CMRPI)
Les géants d’internet, à savoir les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), doivent contribuer au renforcement de la cybersécurité en Afrique, a assuré le président du Centre Marocain de Recherches Polytechniques et d’Innovation (CMRPI), M. Youssef Bentaleb.

"Renforcer la cybersécurité en Afrique équivaut à la consolidation de la cybersécurité dans tous les pays à travers le monde. Il faut que les GAFAM contribuent au renforcement de la cybersécurité dans notre continent, puisque ce sont les premiers à bénéficier des opportunités du numérique", a-t-il dit, mardi au centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio, lors d’un atelier organisé sous le thème "Sécurité numérique : quelles opportunités pour l’Afrique", dans le cadre de la 6è édition du Forum de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique.

Selon M. Bentaleb, il sera intéressant de mettre en place une plateforme de partage d’expériences autour des campagnes de sensibilisation entre les pays africains, notant que le Maroc, représenté par le CMRPI, une ONG de recherche, de développement et d’innovation, spécialisée dans la cyber-sécurité et la protection des données, propose de partager son expérience autour de sa campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité (2014-2017), qui a touché toutes les composantes de la société (établissements de l’Etat, les entreprises, les citoyens).

Il sied de faire confiance aux universités africaines et aux jeunes chercheurs, pour pouvoir répondre aux grands enjeux de la cybersécurité en Afrique, a-t-il enchaîné, proposant dans ce sens de lancer une réflexion sur la mise en place d’une conférence de chercheurs et d’experts africains ouverte sur l’expertise internationale, autour du renforcement des capacités et de la formation des compétences en métiers de cyersécurité et de transformation digitale.

M. Bentaleb a souligné également que la souveraineté numérique des Etats africains est confrontée à plusieurs défis techniques et réglementaires (externalisation des données, insuffisance d’infrastructure d’hébergement,…), reconnaissant qu’il y a un besoin urgent en formation de compétences dans tous métiers de cybersécurité (gouvernance, management de la sécurité et gestion des risques, support et gestion des incidents, audit et expertise en sécurité, etc).

La sixième édition du forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique, qui a clôturé ses travaux mardi, était placé sous le thème "Paix et sécurité en Afrique : les défis actuels du multilatéralisme".

Des séances plénières axées sur les thèmes : "Repenser la sécurité collective : quelles approches ?" ou encore "Face à la crise du multilatéralisme : quelles réponses aux défis à la paix et à la sécurité en Afrique ?" ont été au menu de ce conclave.

Le Forum de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique est né, rappelle-t-on, de la volonté des chefs d’Etat et de gouvernement africains, réunis au Sommet de l’Elysée en décembre 2013.
Mercredi 20 Novembre 2019 - 09:21





Nouveau commentaire :
Twitter