Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Formule 1 - Grand Prix d'Australie: Libres 1 et 2 : déclarations


Vendredi 26 Mars 2010 modifié le Vendredi 26 Mars 2010 - 11:09

Voici ce qu'ont dit les principaux protagonistes après les essais libres 1 et 2 du Grand Prix d'Australie, vendredi à Melbourne.




Formule 1 - Grand Prix d'Australie: Libres 1 et 2 : déclarations
Lewis Hamilton (McLaren, 7e des Libres 1 et 1er des Libres 2) : "Je pense vraiment que nous avons fait des progrès comparé à Bahreïn. Et le feeling sur un tour est meilleur. C'est ce que nous avons essayé de travailler lors de la première course, et je suis plus confiant de pouvoir aller en qualification pour attaque les gars qui nous devançaient il y a deux semaines. Je me sens à l'aise avec l'équilibre de la voiture. En fait, je suis très relax : j'ai probablement la voiture qui m'avait jamais donné la meilleure sensation sur cette piste."

Jenson Button (McLaren, 3e et 2e) : "Je suis raisonnablement content de l'équilbre, qui n'a fait que s'améliorer. J'en ai été content dès le premier tour. Pour la qualification, l'auto devrait être meilleure qu'à Bahreïn : le sentiment est que nous avons le niveau d'appui correct pour ce circuit. Les deux types de pneus fonctionnent bien ; tout est positif."

Robert Kubica ( Renault , 1er et 11e) : "Un bon vendredi. Ce matin, tout s’est bien passé et je n’ai rencontré que des petits soucis de comportement. Nous avons donc effectué des modifications de set-up pour nous adapter à la piste, qui est différente de Bahreïn et des circuits que nous avons utilisés cet hiver. La piste était humide pendant la deuxième séance et nous en avons profité pour rouler en pneus intermédiaires de manière à avoir un feeling avec la voiture dans ces conditions de piste. D’ici samedi, nous allons tenter d’améliorer l’équilibre général afin d’avoir la voiture la plus compétitive possible."

Vitaly Petrov (Renault, 9e et 5e) : "Ce matin, la voiture m’a semblé très bonne, meilleure qu’à Bahreïn. Cette première séance m’a permis d’apprendre la piste tout en travaillant sur les réglages. Nous savions que la pluie perturberait la deuxième séance, nous sommes donc sortis du garage aussi rapidement que possible avec les pneus pour sol sec avant que la pluie ne soit trop drue. Lorsque la piste était mouillée, nous avons effectué plusieurs runs pour analyser quelques paramètres et comprendre l’équilibre de la voiture avec des niveaux d’essence différents. Il pourrait pleuvoir dimanche, l’expérience d’aujourd’hui pourrait donc se révéler utile."

Alan Permane (Renault, Chef ingénieur de course) : "Nous n’avons pas pu évaluer convenablement les deux types de gommes à cause de la pluie. Nous avons utilisé le pneu dur pendant la première séance et nous sommes satisfaits de son comportement. Cela dit, nous n’avons pas pu effectuer de comparaison en Libres 2. Nous avons fait rouler une voiture en durs et une voiture en tendres, cela nous permettra d’étudier les résultats. Aucune tendance claire ne se dégage pour le moment dans le secteur des pneumatiques. Question équilibre châssis, nous avons rencontré un peu trop de sousvirage. La voiture est stable de l’arrière mais nous devons travailler encore sur l’avant. Les deux pilotes sont raisonnablement satisfaits et les nouvelles pièces apportées ici fonctionnent comme prévu. Le circuit est très bosselé mais la voiture absorbe ces bosses sans problème. Il n’y a donc pas lieu de se plaindre."

Nico Rosberg (Mercedes, 2e et 10e) : "Les Libres 1 ont été correctes et nous avons appris des choses intéressantes. Les Libres 2 ont été un peu frustrants avec les interruptions dues à la météo. Nous devons regarder de près certains soucis de set-up."

Michael Schumacher (Mercedes, 12e et 4e) : "Comme tous les vendredis, la performance est difficile à juger car tout le monde semble sur des programmes différents. Cela étant dit, je suis content de mes sessions, même si nous n'avons pas beaucoup roulé. Mes Libres 1 ont été un peu handicapés par des drapeaux rouges, et plus tard nous avons eu la pluie en Libres 2. Mais nous avons appris comment progresser sur le set up. Nous chronos ont l'air compétitifs."

Ross Brawn ( Mercedes , directeur technique et directeur d'équipe) : "Nous avons progressé sur la voiture de Michael et il était assez content. Nico n'était pas si heureux et nous sommes peut-être allés dans la mauvaise direction sur son set-up."

Felipe Massa ( Ferrari , 4e et 17e) : " Nous avons préparé la course et peut-être que d'autres équipes ont fait autrement. Il n'y a pas lieu d'essayer de comprendre la situation juste en regardant les chronos. De ce que nous avons vu, les pneus ne souffrent de trop de dégradation mais il est encore trop tard pour tirere des conclusions définitives."

Fernando Alonso (Ferrari, 6e et 15e) : "Dans l'ensemble, je suis content du travail effectué en dépit de la pluie en Libres 2. J'aurais aimé avoir plus de roulage avec les tendres pour mieux comprendre leur comportement. Nous avons exclusivement travaillé à préparer la course c'est pourquoi je me fiche de mes classements."

Chris Dyer ( Ferrari , responsable de l'Activité piste) : "La F10 semble plutôt pas mal sur cette piste, tant en durs qu'en tendres. Comme prévu, les deux voitures avaient les moteurs utilisés le vendredi et le samedi à Bahreïn. Sur la voiture de Fernando, nous avons essayé un aileron avant évolué, qui a donné des résultats positifs. Samedi, il sera disponible pour les deux pilotes."

Adrian Sutil (Force India, non engagé et 7e) : "La pluie en Libres 2 n'a rien eu d'idéal étant donné que je n'avais pas participle aux Libres 1, mais nous avons quand même trouvé des choses."

Tonio Liuzzi (Force India, 10e et 8e) : "la voiture répondait bien aux changements de réglages. Je suis content de l'équilibre"

Paul di Resta (Force India , pilote réserviste - 8e et non engagé) : "J'étais assez nerveux en rentrant dans la session, après tout le circuit de l'Albert Park est l'un des plus difficiles du calendrier. C'est moitié urbain, moitié circuit naturel et j'ai du bâtir mon programme de A à Z. Je devais bien me sentir dans la voiture, que je n'avais pas pilotée sur le sec depuis mes tests hivernaux. C'était nouveau mais une fois un peu de gomme déposée que la piste j'ai pu attaquer au-delà de mes limites de confort. Melbourne n'offre pas de place à l'erreur et j'ai du être prudent car les murs sont près. Mais le principal était d'accumuler des kilomètres et d'apprendre la piste. Mais le plus important restait d'essayer de construire une base de réglages de course."

Pedro de la Rosa ( Sauber , 15e et 12e) : "La voiture était mieux en général qu'à Bahreïn. Tourner plus nous aurait aider pour le set-up mais nous avons quand même eu du roulage sur le sec."

Kamui Kobayashi (Sauber, 18e et 13e) : "En Libres 1, j'ai tapé un cône et je ne pouvais pas continuer après la perte d'un nouvel aileron avant. Je n'ai pas beaucoup roulé mais j'ai un bon feeling de la piste."

Willy Rampf (Sauber, directeur technique) : "Pedro a été gene par un problem d'embrayage en Libres 1. Nous avons aussi testé un nouvel aileron avant. Mais nous n'avons pu recueillir suffisamment de data et avons du reveni à l'ancien pour se concentrer sur le set-up".

Heikki Kovalainen (Lotus, 20e et 18e) : "La séance des Libres 1 s'est déroulée plus ou moins comme nous le pensions. Nous avons eu un petit problème de différentiel mais nous l'avons résolu. Cela signifie que la voiture ne performait pas à 100% mais c'est n'était pas un gros problème ; nous avons pu boucler quelques bons tours et checker la voiture, l'équilibre et les pneus. Nous étions plutôt contents et dans l'ensemble et je me sentais à l'aise dans la voiture. Les Libres 2 furent bien mieux pour moi car la voiture a très bien functionné et le différentiel travaillait à 100%. La voiture était très bien et j'en était ravi."

Jarno Trulli (Lotus, 19e et 20e) : "Nous avons rencontré des problèmes mineurs (en Libres 1) mais nous avons pu faire deux runs afin de checker l'équilibre et évaluer les pneus. Malheureusement, en Libres 2 la piste était mouillée et nous n'avons pu trouver un bon set up. Quand je suis sorti, j'ai eu des problèmes de sous-virage. Ce sera difficile en Libres 3 mais je pourrai apprendre avant la qualification."



Eurosport, Stéphane VRIGNAUD
Vendredi 26 Mars 2010 - 10:58





Nouveau commentaire :
Twitter