Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









E-commerce au Maroc : 2 milliards de dirhams de transactions en 9 mois


Dimanche 24 Décembre 2017 modifié le Lundi 25 Décembre 2017 - 08:38




E-commerce au Maroc : 2 milliards de dirhams de transactions en 9 mois
Le commerce électronique a enregistré un rebond à 2 milliards de dirhams (MMDH) entre janvier et septembre 2017, contre 1,8 MMDH une année plus tôt. Cette hausse a concerné le nombre des transactions électroniques validées qui ont passé de 2.500 en 2015 à 3.600 en 2016 pour atteindre les 4.800 durant les neuf premiers mois de cette année, selon des données du ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique.

Le volume des transactions commerciales effectuées via Internet a atteint 3,1 millions d’une valeur de 1,3 MMDH au cours du premier semestre de 2017, en hausse de 81,7% en volume et de 52,3% en valeur, par rapport à l'année dernière, a précise le ministère. Cet essor, explique la même source, est le résultat des mesures législatives, réglementaires et de sensibilisation qui ont été prises conjointement avec les différents acteurs concernés.

Sur le plan législatif, et dans le cadre de l’accompagnement du développement du e-commerce et la protection de ses adeptes, plusieurs textes juridiques ont été adoptés, dont la loi 53-05 relative à l’échange électronique des données juridiques et ses décrets d’application visant à définir le cadre général et les modalités d’application des dispositions concernant la signature électronique et les procédures de conclusion des contrats en ligne.

Il s'agit également de l'adoption de la loi N 09-08 relative à la protection des données personnelles et de la loi N 08-31 fixant les mesures de protection des consommateurs et qui portent notamment sur les aspects juridiques et techniques. Dans l’objectif de renforcer la coopération dans la lutte contre la cybercriminalité, le Maroc a également signé une série de conventions internationales, à savoir, la convention européenne 185 relative à la lutte contre la cybercriminalité et son protocole additionnel, la convention européenne 108 relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement automatisé des données à caractère personnel et son Protocole additionnel, ainsi que la convention arabe pour combattre les crimes informatiques, fait valoir le ministère.

Sur le plan organisationnel, le ministère a œuvré en collaboration avec les divers acteurs concernés, à la création du Comité stratégique de sécurité des systèmes d'information, la Direction générale de la sécurité des systèmes d'information, la Commission nationale de contrôle des données personnelles, et le Centre national de gestion et de traitement des incidents liés à la sécurité informatique.

En ce qui concerne la sensibilisation, un ensemble de mesures et de mécanismes ont été adoptés pour sensibiliser les citoyens et les entrepreneurs quant à l'importance du bon usage des technologies de l'information. Dans ce sens, un label de confiance (Label éthique) relatif aux sites de e-commerce a été créé dans le cadre d’une convention de partenariat entre le ministère et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) afin de renforcer la confiance des consommateurs et promouvoir le e-commerce.
Dimanche 24 Décembre 2017 - 16:35






1.Posté par Tanjaoui le 25/12/2017 01:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous devons encourager le développement du commerce et des sciences pour un avenir prospère à tous les marocains du monde
Si toutes les entreprises (surtout celles qui s'activent dans les domaines technologiques à haute valeur ajoutée et à portée mondiale) de tous les secteurs doivent devenir des multinationales, on compte plus de 500 000 PME au Maroc si chaque PME arrive à ramener un bénéfice de 10 millions DH des pays étrangers chaque année(en moyenne), ce seront 5 000 000 000 000 DH qui seront injectés chaque année dans les banques et l'économie nationale, c'est pour cela qu'il faut encourager les PME marocaines à grandir Hes s'internationaliser rapidement....

Nouveau commentaire :
Twitter