Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Des journalistes protestent contre leur exclusion d'une réunion organisée par le SNPM


Mercredi 3 Octobre 2018 modifié le Mercredi 3 Octobre 2018 - 19:21

Des journalistes ont accusé le président et le secrétaire général du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) d'avoir exclu des journalistes d'une réunion régionale des syndicats de journalistes du monde arabe et du Moyen-Orient, organisée à Marrakech par le SNPM en collaboration avec la Fédération internationale des journalistes et la Fondation Friedrich-Ebert.




Des journalistes protestent contre leur exclusion d'une réunion organisée par le SNPM
Un communiqué signé par des "journalistes pour un syndicat démocratique" indique que "le président et le secrétaire général n'ont pas changé leurs attitudes à l'égard des journalistes, qu'ils soient alliés ou antagonistes et ont exclu de la réunion de Marrakech l'ensemble des membres du secrétariat général, qui est une instance essentielle et légale du syndicat, ainsi que quatre membres du bureau exécutif dont le vice-président".

La réunion, qui a débuté mardi, "n'a été évoquée ni dans le conseil national fédéral, ni lors des réunions du bureau exécutif, dont les membres ne se sont plus tous réunis depuis plus de trois mois", ajoute le communiqué, précisant que l'ensemble des membres du secrétariat général ont rejoint le mouvement "journalistes pour un syndicat démocratique".

La réunion de Marrakech traitera, dans sa première session, de l'axe de l'organisation syndicale à l'ère du numérique, "en l'absence de nos collègues de la coordination de la presse électronique qui ont été exclus en raison de leur désaccord avec le président et le secrétaire général du SNPM en dépit de leur expérience professionnelle et syndicale", a déploré la même source.

"Durant les 5 dernières années, le syndicat n'a réalisé aucune revendication en relation avec la formation ou l'amélioration de la situation des journalistes alors que des centaines de jeunes sont venus s'ajouter aux professionnels du secteur sans qu'il y ait une stratégie syndicale pour les encadrer et les former sur le plan professionnel et syndical", soulignent les journalistes, notant que les responsables de la SNPM se sont contentés de présenter de fausses réalisations aux étrangers à chaque fois qu'ils ont eu l'occasion.

Un grand nombre de dirigeants du syndicat et de ses journalistes avaient annoncé la création du mouvement "journalistes pour un syndicat démocratique" lors de l'élection des membres du conseil national de la presse en protestation contre les irrégularités ayant marqué ce scrutin, tout en exprimant leur refus de ses résultats.
Mercredi 3 Octobre 2018 - 00:06

Avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter