Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Côte d'Ivoire : "Pharma 5" lance la construction de sa première usine hors du Maroc


Mercredi 27 Décembre 2017 modifié le Samedi 30 Décembre 2017 - 08:02

"Pharma 5" s'exporte à l'étranger. Le laboratoire pharmaceutique marocain a, en effet, lancé, mercredi à Abidjan, les travaux de construction de sa première unité industrielle hors du Maroc, lors d’une cérémonie grandiose à laquelle a assisté notamment le premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly.




Cette nouvelle usine, qui a élu domicile dans la nouvelle zone industrielle d’Abidjan, sera érigée sur 1,5 hectare et a mobilisé un investissement global de 100 millions de DH. Elle devra être opérationnelle début 2019.

Dans une déclaration à la MAP, la directrice générale de "Pharma 5" Myriam Lahlou Filali a indiqué que le lancement de la construction de cette usine fait suite à la convention signée en février dernier devant le Roi Mohammed VI et le Président Alassane Ouattara.

Selon Mme Lahlou Filali, l’objectif principal de cette unité, qui produira 100 millions de comprimés par an, est de mettre à la disposition de la population ivoirienne des médicaments à un prix inférieur et de contribuer à la réalisation de l’indépendance sanitaire de la Côte d’Ivoire en termes de production de médicaments.

Couvrant 5 classes thérapeutiques, en l’occurrence l’infectiologie, la virologie, la gynécologie, l’antalgie et l’antibiothérapie, cette nouvelle structure industrielle ambitionne également de créer des emplois à hauteur de 200 postes directs et 2000 emplois indirects et ce, lors de la seule première phase du projet, a-t-elle ajouté.

"Aujourd’hui, le Maroc a atteint un niveau avancé d’indépendance thérapeutique en matière de production des médicaments. Il est temps pour nous maintenant de contribuer au partenariat sud-sud prôné par SM le Roi Mohammed VI et de partager notre savoir-faire avec nos frères africains", a poursuivi la DG de "Pharma 5".

"Et il y a de quoi. Aujourd’hui, Pharma 5 maitrise les principales technologies du médicament, du comprimé au sirop en passant par les stériles injectables qui sont des technologies très complexes, et on est présent dans quasiment toutes les aires thérapeutiques", a soutenu Mme Lahlou Filali. La particularité de cette usine réside dans sa nature modulable et adaptable. Elle sera ainsi conçue de manière à pouvoir répondre à tout moment aux besoins de la population ivoirienne, a-t-elle fait remarquer.

De son côté, la ministre ivoirienne de la Santé et de l'Hygiène publique Raymonde Goudou Coffie, qui prononçait un discours à cette occasion, s’est félicitée de la construction de cette nouvelle unité qui, a-t-elle dit, contribuera au renforcement du tissu industriel pharmaceutique en Côte d’Ivoire et au développement du volet "accessibilité financière et géographique" des populations aux médicaments essentiels.

Selon la ministre, cette nouvelle structure, dont la capacité de production convient largement aux besoins ressentis, a pour mérite de couvrir toutes les classes pharmaceutiques dominantes du tableau épidémiologique en Côte d'Ivoire.

"Nos programmes essentiels de prise en charge du VIH, du Paludisme et de la Tuberculose auront désormais à leur disposition les médicaments nécessaires sans se soucier des problèmes de rupture des stocks", s’est réjouie Mme Coffie.

Pour sa part, le ministre ivoirien de l'Industrie et des mines Jean-Claude Brou a salué le choix porté sur la Côte d’Ivoire par le groupe marocain "Pharma 5", "l’un des leaders africains" en matière de fabrication des médicaments génériques, pour y installer sa première unité industrielle en dehors du Maroc.

Pour le ministre ivoirien, l’entame des travaux de cette usine, qui sera dotée de technologies de pointe, est un nouveau jalon sur la voie de la concrétisation de la vision du gouvernement ivoirien en matière pharmaceutique.

L’usine de "Pharma 5" contribuera sans nul doute au développement socio-économique de la Côte d'Ivoire et particulièrement à l’essor du secteur de la production des médicaments, a affirmé M. Brou. La cérémonie de pose de la première pierre de l’usine de "Pharma 5" en Côte d’Ivoire a été marquée par la présence de l’Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire, Abdelmalek Kettani, d’officiels, de chefs religieux et de plusieurs élus locaux.
Mercredi 27 Décembre 2017 - 18:57





Nouveau commentaire :
Twitter