Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Coopération Maroc-Afrique: 2017, l'année qui aura atteint son apogée


Mercredi 20 Décembre 2017 modifié le Jeudi 21 Décembre 2017 - 09:19

L'année 2017, qui touche à sa fin, aura constitué inéluctablement une étape phare dans l'histoire des relations entre le Maroc et les autres pays d'Afrique subsaharienne, une année au cours de laquelle des exploits inédits ont été réalisés et concrétisés par le Royaume dans des domaines aussi nombreux que diversifiés, ce qui dénote, à plus d'un titre, de la subtilité et de la perspicacité caractérisant la politique africaine du Royaume.




Coopération Maroc-Afrique: 2017, l'année qui aura atteint son apogée
Coopération Maroc-Afrique: 2017, l'année qui aura atteint son apogée
De la politique, à l'économie en passant par la diplomatie, le champ religieux et le domaine sportif, outre les initiatives de solidarité agissante du Royaume à l'égard du continent, le Maroc a renforcé sa stature et son positionnement à l'échelle continentale en 2017 et réalisé des prouesses sans précédent, ce qui témoigne de son souci constant et de sa détermination inébranlable à servir les intérêts de l'Afrique et à concrétiser des initiatives mutuellement bénéfiques et avantageuses.

Aux volets politique et diplomatique, le Maroc est retourné début 2017 par la grande porte à sa famille institutionnelle, l'Union africaine (UA). A cet égard, le Roi Mohammed VI avait affirmé dans Son discours à l'occasion du 64è anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple que "le choix du Maroc de se tourner vers l'Afrique n’a pas été le fruit d’une décision fortuite. Il n’a pas été, non plus, dicté par des calculs conjoncturels ou des supputations éphémères. Il est plutôt le gage de notre fidélité à cette histoire commune, et l’expression d’une foi sincère dans la communauté de destin qui nous rassemble".

"Ce choix est également l’aboutissement d’une méditation profonde et réaliste, organisée autour d’une vision stratégique inclusive à long-terme, et adossée à une approche graduelle fondée sur la notion de consensus", avait ajouté le Souverain.

Ce retour triomphal du Royaume, qui avait bénéficié de l'approbation de la majorité écrasante des membres de l'UA, constitue un tournant majeur et décisif dans le processus de consolidation de la présence du Royaume sur la scène africaine, à même de permettre l'accélération de la cadence d'exécution des projets économiques lancés par le Maroc à travers le continent, traduisant ainsi l'abandon de la politique de la chaise vide en matière de défense de la question de son intégrité territoriale et de sa souveraineté.

Outre cet exploit historique, l'année 2017 se voulait désormais une continuité des efforts du Maroc dans le renforcement de ses relations distinguées avec les pays du continent, outre le raffermissement des relations politiques et diplomatiques avec des pays, dont le poids en Afrique n'est plus à démontrer, en particulier l'Afrique du Sud.

Sous cet angle, il est à souligner que le Roi Mohammed VI et le président de la République d'Afrique du Sud, Jacob Zuma, ont convenu lors d'un entretien, en marge de la participation du Souverain aux travaux du 5ème Sommet Union africaine-Union européenne, en novembre dernier à Abidjan, "de travailler ensemble, main dans la main, pour se projeter dans un avenir prometteur, d’autant plus que le Maroc et l’Afrique du Sud constituent deux pôles importants de stabilité politique et de développement économique, respectivement à l’extrême nord et à l’extrême sud du continent".


Lors de ce Sommet, la participation du Souverain à cet évènement de grande envergure a été hautement saluée, dans la mesure où le président de la Commission de l'Union africaine, Moussa Faki, a indiqué qu'"avec le retour du Maroc à l’UA, l’Afrique a retrouvé sa totalité et son unité", alors que le président de la Guinée, Alpha Condé, également président de l'UA, s'est félicité de cette participation qui dénote, a-t-il affirmé, de "l’engagement panafricain du Souverain et Sa foi en la dignité et l’unité de l’Afrique".

En définitive, cette foi en la dignité du continent et en son destin commun s'est concrétisée via la continuité des visites et périples royaux dans différents pays du continent, avec à la clef, le lancement de plusieurs initiatives de développement et l'inauguration de projets socio-économiques dans plusieurs secteurs, dont l'ultime objectif est le bien-être des peuples africains, en particulier la jeunesse.

Cet intérêt a été concrétisé également, par la décision du le Roi de créer un ministère chargé des Affaires Africaines, ce qui consacre la profondeur africaine du Royaume et ses efforts continus et inlassables de promouvoir la coopération Sud-Sud, notamment dans le domaine économique, catalyseur de développement du continent.

S’agissant toujours du volet économique, l’année 2017 a été marquée par un bilan des plus positifs avec des impacts socio-économiques à la lumière, notamment, des accords signés lors des visites royales dans plusieurs pays du continent, en particulier le Soudan du Sud (9 accords), le Ghana (au moins 25 accords), la Zambie (19 accords gouvernementaux et un accord de partenariat économique), et la Guinée-Conakry (8 accords). Ces des accords reflètent la volonté du Maroc de partager son expérience et son expertise avec ces pays dans les différents domaines.

Quant au volet religieux, les initiatives lancées par le Royaume ont été renforcées avec le lancement des travaux de construction d’une Mosquée en Guinée-Conakry et en côte d’Ivoire et la tenue en décembre à Fès de la session ordinaire du Haut Conseil de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, avec la participation de quelque 300 membres du Conseil, représentant 32 pays africains.

L’année qui s’achève a été également distinguée par des initiatives de solidarité lancées par le Maroc dans le continent, dont la décision du Roi d’ouvrir un hôpital de campagne au Soudan du Sud et la remise d’équipements médicaux au profit de l’hôpital central de Juba, ainsi que d’un don humanitaire à ce pays confronté à des crises humanitaires.

Par ailleurs, en 2017, l’équipe nationale de football s’est qualifiée au Mondial de la Russie en 2018 et le Wydad de Casablanca a remporté son deuxième titre en Ligue des champions d'Afrique.

En définitive, 2017 aura été sans conteste l’année des réalisations du Maroc au niveau de l’Afrique dans tous les domaines, ce qui concrétise et conforte ainsi la présence du Royaume en tant que pays à fort potentiel à l'échelle du continent et réaffirme sa détermination à atteindre l’objectif tracé par le Roi qui avait affirmé dans l’un de Ses discours "Nous sommes engagés actuellement à construire une Afrique sûre d’elle-même, solidaire, unie autour de projets concrets, ouverte sur son environnement".

Par Abdelatif ABILKASSEM
MAP
Mercredi 20 Décembre 2017 - 16:02





Nouveau commentaire :
Twitter