Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Canicule en France : ce mardi sera la pire journée avant une chute de 10 degrés mercredi


Mardi 7 Août 2018 modifié le Jeudi 9 Août 2018 - 23:08




Canicule en France : ce mardi sera la pire journée avant une chute de 10 degrés mercredi
Un pic de canicule va toucher la France ce mardi, juste avant que ne s'installe une perturbation orageuse venue de l'ouest, qui va faire chuter brutalement les températures mercredi.

Après plusieurs jours de canicule, la forte chaleur encore présente sur la France lundi et mardi va atteindre son paroxysme ce mardi. Au cours de cette journée présentée par les prévisionnistes comme la pire de cette nouvelle vague de chaleur, de nouveaux records de températures seront sans doute battus, mais ce sera la dernière journée avant un retour à des températures plus supportables, à la faveur de l'arrivée d'une perturbation orageuse venue de l'ouest.

Mais d'abord, la chaleur va persister et même s'intensifier mardi, en raison d'une masse d'air brûlante provenant du Sahara et de la péninsule ibérique. Dans la matinée, il fera déjà entre 19 et 25 degrés. Et dans l'après-midi, les températures vont encore atteindre des sommets. Elles oscilleront entre 35 et 39 degrés dans un large quart nord-est, jusqu'à atteindre les 40 degrés à l'ombre localement. À Paris, 38 degrés sont prévus, ce qui n'était pas arrivé depuis 2012. Sur les côtes atlantiques et les côtes de la Manche, les températures seront plus proches des 25 et 30 degrés.

La France va pouvoir respirer

Dès mardi, quelques nuages vont se dessiner progressivement près de l'océan Atlantique et dans l'Est, avant l'arrivée des premiers orages dans le courant de l'après-midi. La soirée s'annonce donc très agitée en Normandie, dans les Hauts-de-France et dans l'Est, où les sols sont encore très secs. Des averses soudaines, voire de la grêle pourraient surprendre les estivants. La collision entre l'air plus frais venu de l'Atlantique et "l'air surchauffé" risque en effet de provoquer mardi soir en Normandie, dans la région parisienne et dans le Nord, des orages "forts voire violents" localement, avec de la grêle et de fortes rafales de vent, met en garde le prévisionniste Jean-Pierre Hameau.

Mercredi en revanche, la France va pouvoir enfin respirer. Les orages qui balaieront une grande partie du territoire vont faire nettement descendre les températures, qui vont redevenir plus clémentes. On va perdre brutalement entre 10 et 12 degrés et les températures vont progressivement redevenir des valeurs de saison. Paris passera de 38 à 27 degrés en l'espace de quelques heures seulement, entre les journées de mardi et mercredi. De même, 28 degrés sont prévus à Bordeaux.

Seules l'Alsace et la Méditerranée continueront à suffoquer et se maintiendront aux alentours des 34 degrés. À Lyon par exemple, les températures auront du mal à descendre sous la barre des 30 degrés. Malgré le rafraîchissement annoncé, les autorités sanitaires ont appelé à ne pas relâcher l'attention.

"La récupération est de plus en plus difficile" pour les personnes fragiles et âgées, a rappelé sur notre antenne le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, qui redoute un "effet contrecoup sur les organismes des personnes les plus fragiles" trois ou quatre jours après la fin de l'épisode.

Mardi 7 Août 2018 - 00:29

Source : BFMTV




Nouveau commentaire :
Twitter