Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









CGLU/Afrique du Sud: Rencontre sur la coopération maroco-africaine en matière d'aménagement du territoire


Mercredi 13 Novembre 2019 modifié le Mercredi 13 Novembre 2019 - 09:59




La coopération maroco-africaine en matière de d'aménagement du territoire a été au centre d'une rencontre organisée par la Fédération des agences urbaines du Maroc (Majal), mardi à Durban (Afrique du Sud), en marge du Sommet mondial des villes et gouvernements locaux unis.

Les participants à cette rencontre, tenue sous le thème «mise en œuvre du nouvel agenda urbain à l'échelle du continent africain, promotion des partenariats de ville à ville», ont mis l'accent sur le rôle pionner joué par Majal dans cette expérience de coopération sud-sud qui a capitalisé sur opportunités propres aux villes africaines en matière de planification urbaine, l’objectif escompté étant de concevoir des villes sûres, résilientes et durables.

La vice-présidente de Majal, Najat Kouhlani, a indiqué dans une déclaration à la MAP que cette fédération, qui constitue un forum au service des 30 agences urbaines du Maroc, a été mise en place en 2006 en vue de contribuer à l'échange d'expériences, la mutualisation des moyens et surtout la promotion des bonnes pratiques, d'abord à une échelle nationale, et à partir de 2016 en s'ouvrant sur l'environnement international, notamment le continent africain.

Dans le cadre de cette coopération sud-sud portée par le Roi Mohammed VI, Majal a conclu une série de conventions de partenariat avec les villes africaines visant la promotion de l'échange d'expérience sur le plan réglementaire et institutionnel, ainsi qu'en ce qui concerne les opérations de planification urbaine et territoriale au service des villes africaines, a-t-elle ajouté.

Des conventions ont été paraphées en 2018 en marge du sommet «Africités» entre 7 villes marocaine et des villes africaines, a précisé Mme Kouhlani, notant qu'aujourd'hui Majal est ouverte à la conclusion de nouvelles conventions de partenariat d'ici la fin de l'année visant à étendre son réseau africain, améliorer les échanges et capitaliser sur l'expérience marocaine.

Pour sa part, Moncef Fadili, expert en planification urbaine, a souligné que cette initiative s'appuie sur une expertise africaine et est destinée aux villes africaines, traduisant un volontarisme politique et un esprit de solidarité et d'engagement.

Rappelant que très peu de pays africains disposent d'agences urbaines, M. Fadili a estimé que ce qui manque dans le continent c'est de pouvoir gérer les villes de manière durable, concertée et intelligente pour éviter la déperdition.

Ce partenariat inter-villes initié par Majal permet de réaliser plusieurs objectifs dont notamment la définition d'une vision commune avec un travail harmonisé sur le terrain, l'intégration de la planification urbaine dans les politiques publiques nationales et, à terme, la création au niveau des villes africaines partenaires d'agences urbaines permettant aux villes de se doter d'un instrument de décision précieux, a-t-il expliqué.

Pour sa part, la maire de la ville de Dakar, Soham El Wardini, a fait savoir que son expérience avec Majal a été, depuis son lancement en 2018, très riche d’enseignements, ajoutant que le partenariat avec la fédération consiste à restructurer une partie de la zone centrale de Dakar qui comprend le port, la gare, la place de l'indépendance et l'hôtel de ville.

Elle a signalé également que les travaux de ce chantier sont bien avancés et il ne reste plus qu'à finaliser le projet prochainement.

En tenant à exprimer sa gratitude au Roi Mohammed VI qui ne cesse de déployer Ses efforts en vue de soutenir les pays africains, Mme El Wardini a rappelé que le Maroc et le Sénégal sont des pays frères et que la coopération entre les deux pays date de longues années.

«Cette coopération va continuer et d'autres projets importants seront réalisés dans l'avenir», a-t-elle assuré.

Le Sommet mondial des dirigeants locaux et régionaux se tient dans le cadre du 6ème Congrès des Cités et gouvernements locaux unis (CGLU).

Près de 3000 délégués prennent part à ce conclave qui sera marqué par la tenue de plus de 80 sessions, dont des plénières, axées sur la démocratie locale, la réalisation des objectifs du développement durable (ODD) et les dialogues intergénérationnels.

Ce sommet sera également marqué par le renouvellement des instances dirigeantes de CGLU.
Mercredi 13 Novembre 2019 - 09:58

Atlasinfo (avec MAP)




Nouveau commentaire :
Twitter