Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 









Aziz Akhannouch part à la conquête des Marocains du monde


Samedi 27 Janvier 2018 modifié le Vendredi 2 Février 2018 - 18:22

Ils seront plus de 500 Marocains d’Europe, des Etats-Unis, du Canada et d’Afrique à converger, dimanche 4 février à Paris, pour assister à la rencontre-évènement que compte organiser le patron du RNI (Rassemblement des indépendants », Aziz Akhannouch. Objectif : convaincre, voire conquérir les MRE.

par Hasna Daoudi




Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts et néanmoins président du RNI, a décidé de lancer une offensive en direction des Marocains résidant à l’étranger. Une première pour ce parti qui veut rattraper son retard et peser au sein de la diaspora marocaine.

M. Akhannouch ne viendra pas seul pour cette opération de séduction. Il devrait être accompagné de son bureau politique et de ministres RNIstes du gouvernement, dont Mohamed Boussaid et Lamia Boutaleb. Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des sports, sera absent. Le Maroc accueille du 13 janvier au 4 février le Championnat d'Afrique des nations (CHAN) de football.

« Avec l’arrivée de M. Akhannouch à la tête du parti, il y a une vraie nouvelle dynamique qui s’est installée. Les choses bougent dans la bonne direction », a déclaré à Atlasinfo Hassan Benomar, membre du bureau politique du RNI, en charge des relations internationales.

Dans le cadre de cette nouvelle politique de proximité et de terrain, "le président du RNI a entamé, début décembre dernier, une vaste tournée à travers les 12 régions du Maroc. Dimanche 4 février, il sera à Paris à la tête d'une forte délégation pour rencontrer la 13ème région qui regroupe tous les Marocains du monde. Anis Birou, ancien ministre chargé des MRE et des Affaires de la migration, en est le coordinateur », a-t-il souligné.

Parmi les 500 Marocains qui seront présents à Paris, les coordinateurs ou référents pour chaque pays et leurs responsables de commissions (jeunesse, femmes...) « On aurait pu rassembler beaucoup plus. Il y a un tel engouement mais nous ne pouvons pas satisfaire toutes demandes », a-t-il fait savoir.

Conscient de l'enjeu pour son parti d'aller à la rencontre des MRE, lesquels suivent de très près ce qui se passe dans leur pays d’origine, M. Benomar affirme que « le président du RNI rencontre la 13ème région pour écouter nos concitoyens résidant à l’étrangert qui ont des attentes, des requêtes mais aussi des propositions à nous soumettre. »

Hassan Benomar
Hassan Benomar
« Il s’agit aussi pour nous de « sortir » avec une offre RNI afin de répondre au discours de SM le Roi qui a appelé les partis politiques à réfléchir sur un nouveau modèle de développement de notre pays. L’actuel a montré ses limites », a indiqué Hassan Benomar, notant que tous les Marocains sont invités à y contribuer.

« Il faut être à l’écoute de tout le monde", a-t-il répété, avant de préciser que les MRE jouent un rôle essentiel dans l’économie de leur pays d’origine. "Ils ont leur mot à dire. Et nous, il faut qu’on soit présents pour les aider, les accompagner », a souligné ce proche du patron du RNI.

Quid de la représentativité politique au Parlement, conformément aux dispositions de la nouvelle Constitution qui permettent aux MRE de jouir de tous leurs droits y compris les droits politiques, « nous sommes pour. Oui, ils doivent être représentés », répond d’emblée Hassan Benomar.
« C’est tout à fait légitime », a-t-il encore assuré. « Mais il faut aussi qu’ils s’impliquent dans les instances du parti et apportent leur contribution et leurs propositions. Nous avons tous des droits et des devoirs », a ajouté Hassan Benomar.

Pour plus d'efficacité, explique M. Benomar, le RNI a mis en place une stratégie de communication 2.0. « Nos MRE n’ont pas besoin d’être nécessairement au Maroc pour communiquer avec les instances de notre parti. »

La journée du 4 février sera un test pour le RNI avec à la clé la constitution de structures dans chaque pays de résidence et qui auront pour rôle de faire remonter l'information.

Quant au déroulé, « le congrès à Paris sera le même que nos congrès régionaux. Le président du RNI donnera la parole au coordinateur de la 13ème région, M. Birrou, avant d’intervenir. La présidente du Club RNI France prendra aussi la parole. "Nous ouvrirons après le grand débat avec la salle », a indiqué M. Benomar. « La délégation est là pour écouter et pour apporter aussi des réponses », a-t-il ajouté.

Samedi 27 Janvier 2018 - 19:50





Nouveau commentaire :
Twitter