Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Washington reconnaît avoir tué l'imam Anwar Al-Aulaqi


Jeudi 23 Mai 2013 modifié le Jeudi 23 Mai 2013 - 15:08

Les Etats-Unis ont formellement reconnu pour la première fois mercredi avoir tué l'imam radical Anwar Al-Aulaqi ainsi que trois autres ressortissants américains lors de frappes anti-terroristes depuis 2009.




Washington reconnaît avoir tué l'imam Anwar Al-Aulaqi
Dans une lettre envoyée au Congrès, le ministre de la Justice Eric Holder a admis que Washington était à l'origine de la mort de l'imam Aulaqi au Yémen en 2011. Les trois autres, dont le fils d'Aulaqi, n'étaient pas spécifiquement visés, a-t-il précisé dans ce document publié à la veille d'un discours du président Barack Obama sur sa politique antiterroriste.

Anwar Al-Aulaqi, né aux Etats-Unis dans une famille yéménite, avait été abattu dans un bombardement de drone au Yémen, ainsi que deux autres Américains: son propre fils de 16 ans, Abderrahmane Al-Aulaqi, et Samir Khan, propagandiste en anglais d'Al-Qaïda.

Aulaqi était accusé par Washington d'être l'inspirateur de la branche d'Al-Qaïda au Yémen, et d'avoir été impliqué dans une série de tentatives d'attentats, dont celle conduite sur une compagnie aérienne américaine à Noël 2009 par un jeune Nigérian qui avait caché des explosifs dans ses sous-vêtements.
Jeudi 23 Mai 2013 - 09:35

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter