Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Visa For Music de Rabat : un événement artistique pour booster la scène musicale en l’Afrique et au Moyen Orient


Dimanche 18 Octobre 2015 modifié le Lundi 19 Octobre 2015 - 15:09

Du 11 au 14 novembre 2015, Rabat a rendez-vous avec la 2ème édition de Visa For Music (VFM), le salon international des musiques d'Afrique et du Moyen-Orient. Au programme : un marché professionnel de la musique des rencontres, des conférences, des projections de films documentaires et près 40 show cases pour mettre en lumière les artistes du Maroc, de la diaspora, d'Afrique et du Moyen-Orient.

Par Fouzia Benyoub




Visa For Music de Rabat : un événement artistique pour booster la scène musicale en l’Afrique et au Moyen Orient
Lors de la soirée presse consacrée samedi au lancement du programme de Visa For Music 2015, qui a lieu aux pieds de Montmartre, dans la salle mythique « Aux Trois Baudets », Brahim El Mazned, fondateur et directeur du Salon a affirmé que cet événement artistique se veut un marché professionnel de la musique mettant en lumière la créativité musicale de cette région.

Et d’ajouter qu'un tiers de la programmation du salon est consacrée à la musique africaine et caribéenne, un autre tiers à la musique du Moyen-Orient et la partie restante à la musique marocaine, notant que l'objectif est de créer une plateforme de rencontre entre les artistes et les professionnels de la musique et un véritable marché des musiques actuelles.

La conférence de presse a été suivie par deux concerts des artistes marocains Hassan Idbassaid, musicien et chanteur amazighe, et N3rdistan (Oriental Electro), révélation de la première édition de Visa For Music.

Désormais, le VFM s’installe dans le paysage artistique marocain avec une grande ambition, celle de devenir une plateforme d’échange pour la promotion de la création musicale en Afrique et Moyen-Orient. Et même si Visa For Music est résolument tourné vers la modernité avec une place importante accordée à la musique urbaine et alternative, les organisateurs ne comptent pas oublier la musique à large public.

Visa For Music est un projet naît d’un paradoxe, explique les organisateurs : d’un côté, le manque, voire l’absence de visibilité des artistes d’Afrique et du Moyen-Orient à l’international, de l’autre la présence d’un dynamisme artistique et d’une création musicale extrêmement riche. Dès lors, le VFM se fixe six missions :

1. Promouvoir les musiques d’Afrique et du Moyen-Orient à travers le monde
2. Encourager la mobilité artistique entre les pays africains et du Moyen-Orient
3. Favoriser le développement des secteurs culturels nationaux
4. Développer la scène musicale de la région à un niveau international
5. Contribuer à l’amélioration de la condition des artistes du Sud
6. Renforcer les rapports Nord-Sud et Sud-Sud dans le secteur culturel

Le programme de Visa For Music prévoit des expositions, des speed-meetings, des rencontres professionnelles, des conférences, des projections de films documentaires, plus de 40 «showcases» des sessions de formation professionnelle destinée aux jeunes opérateurs culturels. Le Conseil international de la musique, relevant de l'UNESCO, tiendra son assemblée générale dans le cadre de Visa For Music.

Les thèmes choisis pour les conférences sont : "Musique et paix/ Témoignage d'acteurs culturels", "Les 10 ans de la Convention 2005 de l'UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles", "Artistes migrants : des acteurs citoyens de développement en Afrique" et "L'importance des réseaux et de la mobilité pour le développement d'un territoire".

Trois documentaires sont à l'affiche : « Gangbé » d'Arnaud Robert, « Segtaab Rap, au pays des hommes intègres », de La Fleuj, « La nuit de la possession » de Franck Cassenti.

Le jury de cette édition de «Visa For Music » a, par ailleurs, reçu plus de 500 candidatures, provenant de plus 50 pays. Ledit jury s’est réuni les 23 et 24 juillet dernier pour examiner ces candidatures et son choix est porté sur une vingtaine d’artistes qui se produiront lors des showcases du Salon.

Seront présent aux formations du VFM 2015 ; le rockeur Jbara, le grand musicien et musicologue Said Chraibi, le musicien amazigh Ali Faiq, le groupe punk-rock Haoussa, un duo entre Maroc et Espagne avec Nabyla Maan & Carmen Paris et par la voix exotique de Malika Zarra. Ils seront rejoints par Cheikh Sidi Bémol qui viendra agrémenter la scène de son blues algérien, le rappeur mauritanien Monza, et le groupe de fusion électro-orientale Egyptian Project (Égypte – France)

Sont également attendus à Rabat le prince aux pieds nus du Burkina Faso, Alif Naaba, Elida Almeida et sa musique folk teinté des rythmes de Santiago (Cap Vert), Blick Bassy et sa fusion entre musiques traditionnelles du Cameroun et soul et le groupe de jazz Addis Acoustic Project d’Éthiopie.

D'outre-Atlantique, le chanteur et compositeur brésilien Marcelo Jeneci, le World Kora Trio, groupe aux multiples inspirations (France – États Unis), l'artiste iranien Arash Khalatbari pour de l'électro world hypnotique et la musique antillaise revisitée de Wesli (Haïti - Canada)

Les artistes d’Afrique, du Moyen Orient et d’ailleurs présents au VFM sont : Jamal Nouman Sextet, Oum, Mazagan & Hamid El Hadri, Dizzy Dros (Maroc) Nadia Khaless Trio (Tunisie – Maroc), Imed Alibi (Tunisie)
Djimawi Africa (Algérie), Gabacho Marocconection (Espagne – Maroc – France), Al-Mu'tamid, the king of Al-Andalus (Portugal – Espagne – Maroc), Moh ! Kouyate (Guinée – France), Maya Kamaty (Île de la Réunion), Alsarah & the Nubatones (Soudan), Smockey (Burkina Faso)
Jemimah Sanyu and Unit 446 (Ouganda), Autostrad (Jordanie)
Cairokee (Égypte), Elcontainer Band (Palestine), Ilhan Ersahin (Turquie)
Tarabband (Suède – Irak), Groupe Creole (Colombie), Estrelo (Brésil)

Rappelant que la première édition de VFM, organisée en novembre 2014 à Rabat, avait proposé un programme musical riche et varié, avec des spectacles musicaux, des conférences et des ateliers. Des artistes qui se sont produit pour la plupart pour la première fois au Maroc. Des managers d'artistes, des directeurs de festivals, des producteurs des distributeurs et des journalistes spécialisés... venus des quatre coins du monde à la recherche du son qui va faire la différence dans la programmation musicale à venir.

De vibrants hommages ont également été rendus en 2014, à de grandes figures de la musique marocaine, africaine et celle de la région MENA. On citera l’artiste mauritanienne Maalouma Mint El Meidah, le Marocain Omar Sayed au nom du Groupe Nass El Ghiwane, le Sénégalais Ismaël Lô et l’algérien le grand Idir

Dimanche 18 Octobre 2015 - 21:48





Nouveau commentaire :
Twitter