Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Venezuela: appel à manifester jeudi contre l'entrée en fonction de la Constituante


Mercredi 2 Août 2017 modifié le Jeudi 3 Août 2017 - 23:27

L'opposition vénézuélienne a appelé à manifester jeudi contre l'entrée en fonction de l'Assemblée constituante considérée comme une menace pour la démocratie.




Une marche "se déroulera jeudi, jour où la dictature a l'intention d'+installer+ la fraude", a annoncé le député d'opposition Freddy Guevara sur les réseaux sociaux.

Le pouvoir a assuré que l'Assemblée constituante élue dimanche débuterait ses travaux de manière imminente, sans toutefois confirmer de date précise.

L'opposition dénonce le caractère "illégitime" de ce "super pouvoir" qui pilotera le Venezuela pour une durée indéterminée et espère voir l'armée appuyer ses demandes, comme le maintien de la Constitution actuelle, en vigueur depuis 1999, et l'organisation d'une élection présidentielle anticipée.

De son côté, Julio Borges, le président du Parlement, où l'opposition est majoritaire, a annoncé que le pouvoir législatif continuerait de siéger malgré tout. Une séance est d'ailleurs prévue ce mercredi.

Les 545 membres de la Constituante, élus lors d'un scrutin boycotté par l'opposition et marqué par des affrontements meurtriers, doivent débuter leurs travaux dans un contexte de tensions avec plusieurs pays, renforcées par les nombreuses condamnations internationales après l'arrestation dans la nuit de lundi à mardi de deux figures de l'opposition.

Tous deux déjà emprisonnés et récemment assignés à résidence, Leopoldo Lopez, 46 ans, fondateur du parti Voluntad Popular (Volonté populaire, droite), et le maire de Caracas Antonio Ledezma, 62 ans, ont été arrêtés en pleine nuit chez eux.

Dimanche, opposants et forces de l'ordre s'étaient affrontés à Caracas et dans d'autres villes lors de batailles rangées. Plus de 120 personnes au total ont été tuées en quatre mois de manifestations anti-Maduro.

Selon l'ONG Foro Penal, le Venezuela compte quelque 490 "prisonniers politiques".

Selon les autorités, plus de huit millions d'électeurs, soit 41,5% du corps électoral, ont participé à l'élection de dimanche. Plus que les 7,6 millions de voix réunies par l'opposition le 16 juillet, lors d'un référendum contre le projet de Constituante.

Une large majorité de Vénézuéliens désapprouve la gestion du président.


Mercredi 2 Août 2017 - 23:05





Nouveau commentaire :
Twitter