Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Valérie Trierweiler s'envole pour l'Inde, toujours pas de clarification de l'Elysée


Vendredi 24 Janvier 2014 modifié le Samedi 25 Janvier 2014 - 08:45

Après un repos d’une semaine à la Lanterne, résidence présidentielle à Versailles, à la suite de son hospitalisation, Valérie Trierweiler s’envolera ce week-end pour l’Inde aux côtés d’Action contre la Faim. L’ONG répond à la polémique concernant le coût de ce voyage et précise que ce n’est pas la République mais «les partenaires privés indiens et français» de l’ONG qui paient le voyage.




Face "aux rumeurs et fausses informations" et pour "rassurer ses donateurs", l'association a assuré qu'elle ne finançait pas le voyage de Valérie Trierweiler, pris en charge par des entreprises privées.

La directrice d'ACF, Valérie Daher, a aussi insisté sur le "caractère privé" de ce voyage de deux jours à Bombay, qui était prévu de longue date.

Le flou règne toujours sur le statut de la campagne du président depuis que Closer a révélé la relation de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet. Principale échéance : un voyage officiel aux Etats-Unis le 11 février assorti d'un dîner d'Etat avec les Obama.

Valérie Trierweiler a démenti auprès d'Europe 1 les propos tenus jeudi par son avocate Frédérique Giffard, "qui a parlé sans savoir et sans être mandatée", précisant qu'elle n'était plus son conseil.

Selon Me Frédérique Giffard, la journaliste "est consciente qu'une clarification s'impose" et François Hollande et elle-même "réfléchissent ensemble" à une issue. "Elle souhaite réellement que toute cette affaire puisse se résoudre pour en sortir le plus dignement possible", a dit l'avocate au Figaro.

Selon un sondage BVA publié par le Parisien de ce vendredi sur le statut de première dame, 54% des Français ne veulent plus que le ou la conjoint(e) du président joue un quelconque rôle officiel et bénéficie des moyens de la République .


Vendredi 24 Janvier 2014 - 17:06





Nouveau commentaire :
Twitter