Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








UpM : le secteur maritime, un levier pour la croissance dans la région méditerranéenne


Vendredi 29 Septembre 2017 modifié le Samedi 30 Septembre 2017 - 22:57

Le secteur maritime offre une opportunité importante pour le développement, la croissance et le renforcement de l’intégration dans la région méditerranéenne, souligne l’Union pour la Méditerranée (UpM) à l’occasion de la Journée mondiale de la mer, célébrée cette année sous le thème "Connecter navires, ports et personnes".




La région méditerranéenne offre un potentiel énorme pour atteindre un degré d’intégration plus poussé du commerce maritime entre ses deux rives, un point essentiel pour créer les conditions susceptibles d’améliorer l’emploi, la prospérité et la stabilité dans les pays qui l’entourent, ajoute l’UpM dans un communiqué publié jeudi.

"La Méditerranée est une mer qui unit les peuples, ainsi qu’un axe principal de commerce et d’échanges. Néanmoins, environ 90 % du trafic total de fret maritime méditerranéen se produit entre les ports du Nord. À l’opposé, le trafic de fret maritime entre les ports du Nord et du Sud de la Méditerranée représente seulement 7 %. Quant au trafic de fret maritime entre les ports du Sud et de l’Est de la Méditerranée, il équivaut seulement à 1 %", fait savoir l’Union.

L’UpM relève, dans le même sens, que renforcer les secteurs maritimes et portuaires en tant que créateurs de richesse, aussi bien sur terre qu’en mer, grâce au développement d’une économie bleue durable, est l’une de ses priorités.

Et de souligner que les projets UpM ayant un impact régional dans ce domaine, les plateformes de dialogues sur les politiques régionales, ainsi que les réunions et les forums politiques tenus grâce à la participation active des 43 États membres de l’Union constituent une méthodologie unique qui a donné un nouvel élan à la coopération régionale pour garantir l’intégration, la stabilité et le développement humain dans la région méditerranéenne.

"L’UpM unit ses efforts à ceux de la communauté internationale afin de promouvoir le secteur maritime par la création des conditions propices au dialogue régional et à la coopération sur des projets et des initiatives ayant un impact régional en Méditerranée", a déclaré Ihab Fahmy, Secrétaire général adjoint au Transport et développement urbain.

"Un transport, un commerce et une logistique maritimes plus intégrés et efficaces représentent des moteurs essentiels de la création d’emplois, du développement durable et de la stabilité régionale", a-t-il dit, cité dans le communiqué.

Dans le cadre de l’Agenda 2030 pour le développement durable de l’ONU et de la nouvelle feuille de route orientée vers l’action de l’UpM pour une coopération régionale améliorée, l’UpM relève qu'elle intensifie son partenariat avec toutes les initiatives et organisations internationales, régionales et sous-régionales afin de développer une stratégie globale sur le transport terrestre et maritime et l’interconnexion logistique pour la région méditerranéenne.

Elle cherchera tout particulièrement à mettre son réseau en relation avec les instruments de financement et à impliquer le secteur privé.

Le Secrétariat général de l’UpM travaille activement avec tous ses partenaires au sein de la région pour améliorer les secteurs liés aux activités maritimes grâce à des initiatives et à des projets concrets bénéficiant aux deux rives de la Méditerranée.

Il s’agit, entre autres, du projet LOGISMED-TA qui vise à renforcer le transport et la logistique en Méditerranée en consolidant le secteur du transport, en améliorant la compétitivité de la logistique dans la région et en complétant les programmes de formation existants destinés à améliorer les qualifications du personnel.

Le projet, doté d’un budget de 6,6 millions d’euros, concerne la Tunisie, l’Égypte et le Maroc dans un premier temps et les autres pays du Sud de la Méditerranée lors d’une deuxième phase qui doit prendre fin en 2018.

Le projet de l’autoroute de la mer (MoS) vise, pour sa part, à développer un service de transport de marchandises intermodal continu reliant la Turquie (Mersin et Izmir) à la région du Maghreb par la Tunisie (Tunis et Radès).

Le service fera également des escales dans les ports italiens de Bari, Brindisi et Tarente. Doté d’un budget de 478 millions d’euros, le projet prévoit des recettes qui s’élèveront à 602 millions d’euros au cours d’un cycle de vie opérationnel de 20 ans pour les principaux bénéficiaires (Turquie, Italie et Tunisie).

L’objectif principal du projet OPTIMED est d’optimiser et de renforcer les relations commerciales entre les ports du bassin méditerranéen en améliorant les connexions commerciales d’ici à 2019.

Doté d’un budget total de 37,35 millions d’euros, le projet fournira de nouvelles opportunités, découlant de l’amélioration du réseau commercial maritime, pour les exploitants et les institutions économiques. Les pays suivants sont concernés par ce projet de l’UpM : Chypre, Égypte, France, Italie, Liban et Espagne.

La Journée mondiale de la mer est officiellement célébrée à l’initiative de l’Organisation maritime internationale (OMI) le 28 septembre 2017. Les États membres et les autres entités sont invités à s’y joindre en organisant des activités au cours de la semaine de cette Journée et aussi tout au long de l’année.


Avec AFP
Vendredi 29 Septembre 2017 - 07:49





Nouveau commentaire :
Twitter