Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Un forum arabo-européen annuel en Grèce pour discuter des questions sécuritaires dans la région euro-méditerranéenne


Vendredi 9 Septembre 2016 modifié le Vendredi 9 Septembre 2016 - 16:05

Un sommet sur la sécurité dans la région méditerranéenne a réuni jeudi et vendredi les représentants de certains pays européens et arabes à l’île de Rhodes (est de la Grèce) et ce, à l’initiative du ministère grec des affaires étrangères.




Ce sommet a été marqué par la participation de chefs de la diplomatie et hauts responsables représentant l’Egypte, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, la Libye, le Liban, l’Italie, la Bulgarie, la Slovaquie et Chypre. Les discussions ont été dominées par les questions liées à la crise migratoire, le terrorisme et la sécurité du trafic maritime.

Pour jeter et consolider les bases d’une action commune et coordonnée en faveur de la préservation de la sécurité et de la stabilité dans la région méditerranéenne, les participants ont convenu d’organiser une deuxième édition l’année prochaine, au même endroit et au même mois, exprimant le souhait d’impliquer d’autres pays arabes et européens dans les débats programmés lors de ce forum que les autorités grecques cherchent à en faire un rendez-vous annuel.

Les participants ont également appelé à des initiatives diplomatiques et culturelles pour promouvoir le dialogue et élaborer des stratégies communes face aux défis posés dans la région méditerranéenne.

Dans son intervention, le ministre grec des Affaires étrangères, Nikos Kotsias a mis en garde contre l’ingérence extérieure, responsable, selon lui, des crises qui secouent la région euro-méditerranéenne comme en témoigne la problématique migratoire qui menace la stabilité dans les pays des Balkans.

Tout en relevant que le règlement des crises syrienne, irakienne et libyenne est le seul moyen pour arrêter l’afflux des réfugiés qui se pressent aux portes de l’Europe, le chef de la diplomatie grecque a plaidé pour un soutien financier conséquent des pays qui supportent le fardeau de cette crise migratoire sans précédent, notamment la Turquie, la Jordanie et le Liban.

M. Kotsias a aussi préconisé une meilleure coordination sécuritaire entre les pays de la région en intensifiant les échanges d’informations pour lutter efficacement contre le terrorisme, appelant à la promotion du dialogue entre les religions et les civilisations.

A noter que la capitale grecque, Athènes, abrite aussi à partir de ce vendredi un autre sommet à l’initiative du Premier ministre grec, Alexis Tsipras. Une réunion de réflexion de deux jours principalement axée sur les questions de développement socio-économique et d’ordre sécuritaires, la dette et la crise migratoire et ce, en présence des chefs d’Etat et de gouvernement français, italien, portugais, maltais, chypriote ainsi qu’un représentant de l’Espagne, le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, étant absent en raison de la crise gouvernementale dans son pays.

Le but de ce sommet est de parvenir à une position commune à la veille du sommet des dirigeants européens sur l’après-Brexit, prévu le 16 septembre à Bratislava, la capitale de la Slovaquie qui assure la présidence tournante de l’Union européenne.

(Avec MAP)
Vendredi 9 Septembre 2016 - 16:05





Nouveau commentaire :
Twitter