Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





USA: Philip Crowley condamne les déclarations racistes et incendiaires du rabbin Ovadia Yossef sur les Palestiniens


Lundi 30 Août 2010 modifié le Lundi 30 Août 2010 - 06:06




Le rabbin Ovadia Yossef  est considéré par les occidentaux comme un extrémiste anti-arabe.
Le rabbin Ovadia Yossef est considéré par les occidentaux comme un extrémiste anti-arabe.
Le département d'Etat américain a qualifié dimanche de "profondément offensants" les propos tenus sur les Palestiniens par un influent rabbin israélien, qui a souhaité que leur dirigeant Mahmoud Abbas et d'autres "disparaissent de notre monde".

Ovadia Yossef est le chef spirituel du parti religieux ultra-orthodoxe Shass, l'un des piliers de la coalition gouvernementale du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Il est considéré par les occidentaux comme un extrémiste anti-arabe.

"Nous regrettons et condamnons les déclarations incendiaires du rabbin Ovadia Yossef", a commenté le porte-parole du département d'Etat Philip Crowley dans un communiqué. "Ces remarques ne sont pas seulement profondément offensantes, mais une incitation comme celle-là nuit à la cause de la paix", a ajouté M. Crowley, soulignant qu'elles ne reflétaient pas les vues de M. Netanyahu.

Le Premier ministre israélien doit se rendre dans les prochains jours à Washington pour la reprise le 2 septembre dans cette ville des négociations directes de paix avec les Palestiniens, suspendues depuis 20 mois.

"Que tous ces méchants qui haïssent Israël, comme Abou Mazen (M. Abbas), disparaissent de notre monde !", s'est exclamé samedi soir le rabbin Yossef, dont les propos ont été diffusés par la radio de l'armée israélienne."Que Dieu les frappe de la peste ainsi que ces Palestiniens méchants et persécuteurs d'Israël !", a-t-il poursuivi dans son prêche hebdomadaire à Jérusalem.

A Ramallah, siège de l'Autorité palestinienne en Cisjordanie occupée, le porte-parole Ghassan Khatib s'est indigné de cette déclaration qualifiée d'"incitation raciste" à la haine, exigeant un désaveu officiel du gouvernement israélien.

Le bureau du chef du gouvernement israélien a, de son côté, dit dans un communiqué que les propos du rabbin ne reflétaient "pas la conception de Benjamin Netanyahu ni la position du gouvernement" qui aspirent à un règlement de paix avec les Palestiniens.


(Avec Agence)
Lundi 30 Août 2010 - 05:46





Nouveau commentaire :
Twitter