Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Turquie: large coup de filet de la police contre des présumés membres de Daesh


Lundi 19 Septembre 2016 modifié le Lundi 19 Septembre 2016 - 11:12

La police turque a arrêté, dimanche à Istanbul, quarante ressortissants étrangers présumés membres du groupe extrémiste de Daesh, selon les services de sécurité.




La polie antiterrorisme a mené des descentes dans une vingtaine d'adresses interpellant les mis en cause, originaires de l'Azerbaïdjan, d'Iran, d'Irak et d'Afghanistan et dont certains ont séjourné dans des zones de conflit en Syrie, ont ajouté les mêmes sources, faisant état de la saisis de nombreux documents et matériel informatique appartenant à l'organisation jihadiste.

Vingt quatre autres personnes présumées membres de Daesh et soupçonnées de préparer un attentat à Istanbul ont été arrêtées jeudi dernier parmi lesquels un syrien suspecté d'être l'organisateur d'attentats ayant secoué le pays et qui aurait fourni des explosifs et munitions pour des attaques terroristes.

La Turquie a renforcé les mesures de sécurité dans tout le pays à la suite du triple attentat-suicide qui avait visé, en juin dernier, l'aéroport Atatürk d'Istanbul faisant 45 morts dont 19 étrangers.

Depuis 2011, elle a expulsé plus de 3.290 présumés combattants terroristes étrangers de 95 pays et a interdit l'entrée dans son territoire à plus de 38.269 individus.

Plusieurs attaques ont été attribuées à "l'état islamique" en Turquie notamment la plus sanglante qui avait fait, en octobre 2015 devant la gare centrale d'Ankara, au moins 103 tués.

A Istanbul, un premier attentat-suicide à Sultanahmet avait fait, en janvier dernier, onze tués parmi un groupe de touristes allemands et un deuxième, deux mois plus tard, a été commis près de la place emblématique de Taksim faisant quatre tués.

Ankara a lancé, le 24 août dernier, l'opération Bouclier de l'Euphrate à Jarablous (nord de la Syrie) pour chasser Daesh de la zone frontalière. Depuis, les combattants de l'Armée syrienne libre (ASL), soutenus par Ankara, ont pris des mains des djihadistes le contrôle de 845 km2 et relié Jarablous et la ville d'Azaz assurant la sécurité totale le long des frontières sud de la Turquie et éliminant la menace posée par Daesh qui n'a plus, désormais, de contact avec le territoire turc.

(Source AFP)

Lundi 19 Septembre 2016 - 11:10





Nouveau commentaire :
Twitter