Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Tunisie: cessation provisoire des activités de la compagnie Syphax Airlines


Jeudi 30 Juillet 2015 modifié le Jeudi 30 Juillet 2015 - 23:30

La compagnie aérienne tunisienne privée Syphax Airlines a annoncé jeudi la cessation provisoire de ses activités et l'annulation de tous ses vols vers et depuis la Tunisie à compter de jeudi minuit, une interruption liée à des "problèmes financiers" selon son avocate.




"La compagnie aérienne Syphax Airlines se trouve dans l'obligation de cesser ses activités et d'annuler tous ses vols vers et depuis la Tunisie à compter du 30 juillet 2015 à minuit", a indiqué l'entreprise dans un communiqué, sans citer les raisons de cette décision.

Interrogée par l'AFP, l'avocate de la compagnie, Samia Maktouf, a expliqué que "le contexte international et national avait provoqué une crise qui a engendré cette suspension provisoire des activités de Syphax Airlines".

Depuis la révolution de 2011, la Tunisie peine à relancer son économie. La situation s'est encore aggravée avec les attentats au musée du Bardo en mars et à Port El Kantaoui (centre-est) fin juin, qui ont fait au total 60 morts dont 59 touristes et ont durement affecté le tourisme.

"C'est une suspension provisoire dans l'attente de réunir les forces et de trouver des solutions", a précisé Mme Maktouf.

Parallèlement à ses "problèmes financiers", Syphax Airlines a perdu mercredi le soutien de l'association internationale du transport aérien (IATA), qui a décidé de suspendre ses activités avec la compagnie, a-t-elle ajouté.

Selon des médias tunisiens, IATA, qui appelé tous ses partenaires (agences de voyages, etc.) à faire de même, a pris cette décision en raison du non-respect par Syphax Airlines de ses engagements financiers.

Syphax Airlines a été créée en 2011, après la révolution, par l'homme d'affaires Mohamed Frikha, un ancien député du mouvement islamiste Ennahda.

Depuis la révolution, la Tunisie peine à relancer son économie. La situation s'est encore aggravée avec les attentats au musée du Bardo en mars et à Port El Kantaoui (centre-est), qui ont fait 60 morts dont 59 touristes et ont durement affecté le tourisme, un secteur crucial de l'économie.
Jeudi 30 Juillet 2015 - 23:29

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter