Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Tunisie: Ennahda ne veut pas commenter les propos du président sur la responsabilité de l'islam politique


Vendredi 29 Janvier 2016 modifié le Vendredi 29 Janvier 2016 - 16:16




Ajmi Lourimi
Ajmi Lourimi
« Nous ne commentons pas les déclarations du président de la République. Le mouvement Ennahdha n'a pas l'habitude de le faire. Il est président de tous les Tunisiens et bénéficie de notre soutien », a déclaré, vendredi, le dirigeant des islamistes Ajmi Lourimi.

Ajmi Lourimi réagissait ainsi à la déclaration médiatique du président Béji Caid Essebsi jeudi à Manama au Bahrein qui avait justifié « la détérioration de la situation sécuritaire et économique en Tunisie » comme « l'une des conséquences de l'expérience de l'islam politique au pouvoir qui était laxiste avec les terroristes et avec les groupes extrémistes ».

La déclaration de Béji Caid Essebsi a été peut être « mal interprétée », a-t-il estimé, affirmant que son parti poursuivra son soutien au président de la République.

« Ce qui nous unit est beaucoup plus important de ce qui nous sépare », a-t-il dit.

Ennahdha est membre du gouvernement de coalition aux côtés de Nidaa Tounes qui a perdu la majorité à l'Assemblée des représentants du peuple suite à la vague de démissions parmi ses députés.

Rached Ghannouchi, président d'Ennahdha a affirmé à plusieurs reprises le soutien total de son parti à la politique du gouvernement et au président.
Vendredi 29 Janvier 2016 - 12:27





Nouveau commentaire :
Twitter