Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Syrie: les Kurdes chassent de nouveau les jihadistes de l'EI de Tall Abyad


Mercredi 1 Juillet 2015 modifié le Mercredi 1 Juillet 2015 - 14:05




Les combattants kurdes ont chassé mercredi de la ville syrienne de Tall Abyad, frontalière de la Turquie, les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) qui s'y étaient infiltrés la veille, a affirmé une ONG.

"Les forces kurdes ont chassé les jihadistes de l'EI du quartier de Tall Abyad où ils avaient pénétré (mardi). Au cours des affrontements mercredi, les Kurdes ont perdu trois combattants et leurs adversaires quatre", a déclaré le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

Les jihadistes avaient pris mardi le contrôle d'un quartier de l'est de cette ville, selon l'OSDH et les Unités de protection du peuple kurde (YPG).

Le porte-parole du YPG, Redur Khalil, a confirmé que la ville était de nouveau totalement aux mains des forces kurdes. "Les membres de Daech (acronyme en arabe de l'EI) entrés dans le quartier de Mashour al-Fawqani ont été éliminés ou chassés de quartier".

Selon lui, trois jihadistes sont morts au combat et un quatrième a perdu la vie en faisant détonner sa ceinture explosive.

Les YPG, épaulées par des rebelles syriens, avaient pu après deux semaines de combats reprendre le 16 juin la ville, qui se trouvaient aux mains de l'EI depuis plus d'un an. Les combattants au sol bénéficiaient du soutien aérien de la coalition internationale anti-jihadiste conduite par les États-Unis.

Les accrochages avaient poussé des dizaines de milliers de personnes à fuir dans le chaos vers la Turquie, mais après la victoire kurde, beaucoup sont revenues chez elles.

La perte de Tall Abyad, qui était l'un des deux principaux points de passage empruntés par l'EI vers la Turquie, pour le transit des armes et des combattants, avait constitué le plus grand revers des jihadistes en Syrie.

Toujours dans le nord de la Syrie, un raid de l'aviation militaire sur un quartier rebelle d'Alep, mardi soir, a causé le mort de 11 personnes. Les avions ont largué des barils d'explosifs, selon l'OSDH.

Au total, dans le pays, 40 personnes ont péri mardi en raison de frappes menées avec ces engins explosifs, dont 11 à Douma, dans la banlieue rebelle de Damas, et 18 dans la province d'Idleb (nord-ouest), selon l'Observatoire.

Mercredi 1 Juillet 2015 - 14:04

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter