Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Syrie: Paris veut une réunion du groupe international pour restaurer la trêve


Lundi 2 Mai 2016 modifié le Mardi 3 Mai 2016 - 12:37




La France a souhaité lundi l'organisation rapide d'une réunion ministérielle du groupe international de soutien à la Syrie pour "restaurer la trêve", anéantie à Alep (nord), et a appelé les alliés russe et iranien de Damas à faire pression sur le régime syrien.

"La France condamne avec force les attaques du régime qui ont causé de nombreuses victimes" et "appelle les soutiens du régime à prendre leurs responsabilités et à user de leur influence sur Damas pour faire taire les armes", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal.

Paris "souhaite l'organisation, à brève échéance, d'une réunion ministérielle du groupe international de soutien à la Syrie pour restaurer la trêve, réaffirmer la nécessité de protéger les populations civiles (...) et donner une chance aux négociations en vue d'une solution politique", a-t-il ajouté.

Le groupe international de soutien à la Syrie comprend 17 pays (soutiens de l'opposition et alliés du régime) et est co-présidé par Moscou et Washington.

La trêve qui avait été imposée sous la pression de Moscou et Washington le 27 février a volé en éclats cette dernière semaine, particulièrement à Alep (nord), où plus de 250 civils dont une cinquantaine d'enfants ont été tués depuis le 22 avril, la majorité dans des raids menés par l'aviation du régime syrien.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, qui se trouve à Genève pour des discussions avec ses alliés saoudien et jordanien, et avec l'ONU, a reconnu lundi que la situation en Syrie était à plusieurs égards "hors de contrôle".

L'émissaire de l'ONU Staffan de Mistura, qui orchestre depuis le début de l'année une difficile tentative de négociation entre Damas et l'opposition, est de son côté attendu mardi à Moscou pour discuter de la situation sur le terrain avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.
Lundi 2 Mai 2016 - 14:03

AFP




Nouveau commentaire :
Twitter