Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Syrie: Kerry à Genève, efforts pour un arrêt des violences à Alep


Dimanche 1 Mai 2016 modifié le Dimanche 1 Mai 2016 - 21:43




Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé dimanche à Genève pour des discussions sur les moyens de consolider la trêve en Syrie, alors que la Russie s'efforçait de faire cesser les hostilités à Alep, cible de violents bombardements meurtriers ces derniers jours.

C'est surtout la ville d'Alep, divisée entre secteurs rebelles et gouvernementaux, qui a été ravagée par de violents bombardements ayant fait en neuf jours 253 morts parmi les civils dont 49 enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Après des bombardements nocturnes menés aussi bien par les forces du régime que par les rebelles, un calme précaire régnait dimanche dans la ville d'Alep (nord), où les rues étaient désertes, selon un correspondant de l'AFP sur place.

L'armée de l'air a toutefois largué des barils d'explosifs sur la route dite du Castello, seule voie d'approvisionnement en nourriture et médicaments pour la partie rebelle de la métropole, et unique sortie pour les civils de l'est d'Alep fuyant les bombardements de l'armée.

Les rebelles ont eux lancé des roquettes dimanche sur la partie ouest contrôlée par le gouvernement, sans faire de victimes.

Allié indéfectible du régime de Bachar al-Assad, la Russie a fait état de pourparlers en cours pour parvenir à une suspension des combats dans la province d'Alep. Les Etats-Unis avaient auparavant appelé à l'arrêt des bombardements du régime syrien sur le chef-lieu éponyme.

Samedi, la Russie affirmait pourtant qu'elle ne demanderait pas au régime de cesser ses bombardements sur Alep, arguant "d'une lutte contre la menace terroriste".

"Actuellement, des négociations actives sont en cours pour établir un +régime de silence+ dans la province d'Alep", a déclaré dimanche le général Sergueï Kouralenko, cité par les agences russes.
Dimanche 1 Mai 2016 - 21:43

Avec AFP




Nouveau commentaire :
Twitter