Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Stockholm: La migration doit devenir un vecteur de développement (l'ambassadeur du Maroc à l'ONU)


Jeudi 15 Mai 2014 modifié le Vendredi 16 Mai 2014 - 09:57

La migration doit devenir un facteur de développement et les pays du Nord comme du Sud sont appelés à réfléchir aux moyens de permettre aux migrants de participer au processus de développement économique, culturel et social dans leurs pays respectifs, a souligné, jeudi à Stockholm, l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l'ONU, M. Omar Hilale.




M. Hilale, qui a co-présidé une table ronde organisée dans le cadre de la 7ème Conférence du Forum Mondial sur la Migration et le Développement (FMMD) avec la secrétaire générale espagnole de l'immigration au ministère de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Maria Del Corral Tellez, a souligné l'importance de la mobilité circulaire des migrants et mis l'accent sur la nécessité de se pencher sur les moyens de faire de la migration un vecteur de développement.

Les pays du Nord comme du Sud devraient réfléchir aux moyens susceptibles de permettre aux émigrés de revenir à leurs pays d'origine pour participer au processus de développement économique, culturel et social dans leurs pays respectifs, a souligné le diplomate.

M. Hilale a mis en avant l'importance croissante des formes temporaires et circulaires de la mobilité des migrants qui nécessiteront une approche prenant en compte tous les acteurs concernés, soulignant que ces formes de mobilité impliquent notamment les gouvernements, les agences étatiques, les employeurs, les associations professionnelles et les établissements d'enseignement.

Tous ces acteurs doivent travailler ensemble pour remédier aux déséquilibres que connaît le marché du travail, a ajouté le diplomate.

Cette réunion a mis l'accent sur l'importance de promouvoir l'information sur la migration, les moyens d'optimiser l'exploitation des émigrés et sur les mécanismes de coopération entre les pays pour lutter contre la surexploitation des migrants.

Les participants à cette rencontre ont mis l'accent sur l'importance de garantir et de respecter les droits des migrants et d'accorder un intérêt particulier à la dimension de l'intégration des migrants.

Dans une déclaration à la MAP, M. Hilale a souligné que le fait que le Maroc et l'Espagne co-président une table ronde dans le cadre du FMMD "renvoie un signal fort sur la coopération entre les deux pays dans le domaine de la migration" et constitue un symbole de la coopération, du dialogue et de la synergie entre un pays du Nord et un autre du Sud, ajoutant que les deux pays font face à un certain nombre de défis en matière de migration et de mobilité circulaire des migrants.

Le Maroc et l'Espagne ont donné l'exemple que quand la volonté politique est présente, tout devient possible, a fait remarquer M. Hilale, qui conduit la délégation marocaine aux travaux de la 7ème conférence du FMMD, ajoutant que la question de la migration est traitée par les deux pays dans un cadre de coresponsabilité et de coopération.

La 7ème Conférence du FMMD, qui s'est ouverte mercredi à Stockholm, connaît la participation de plus de 450 délégués de 140 pays.

La conférence, organisée par les ministères suédois de la migration et de l'asile et du développement international, a pour objectif de discuter des problématiques liées à la migration et au développement.

Tenue sous le thème central "Libérer le potentiel de la migration pour un développement inclusif", cette conférence s'inscrit dans le cadre de la présidence suédoise du FMMD.
Jeudi 15 Mai 2014 - 23:45





Nouveau commentaire :
Twitter