Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sommet social sur l'emploi le 18 janvier à l'Elysée


Mercredi 14 Décembre 2011 modifié le Mercredi 14 Décembre 2011 - 18:46

Le sommet sur l'emploi proposé par le président Nicolas Sarkozy aux partenaires sociaux pour tenter de trouver des solutions à la forte hausse du chômage, a été programmé le 18 janvier à l'Elysée. Plutôt réservés à l'annonce du sommet, les grands chefs syndicaux, y compris Bernard Thibault de la CGT, ont finalement tous décidé d'y participer, mais avec le souci de ne pas y être instrumentalisés.




Sommet social sur l'emploi le 18 janvier à l'Elysée
Le chef de l'Etat avait lancé cette invitation aux organisations syndicales et patronales le 1er décembre, lors de son discours sur la crise et l'avenir de l'Europe à Toulon, avec l'objectif de permettre à tous "d'apporter des solutions" ou de "faire des propositions".

"La crise ne doit pas nous faire baisser les bras. Et ce n'est pas parce qu'il y a une élection présidentielle qu'il faut attendre", avait plaidé Nicolas Sarkozy, "alors qu'en France, comme dans la plupart des grands pays développés frappés par la crise mondiale, le chômage augmente, nous avons le devoir de chercher toutes les solutions pour créer des emplois".

Féru de sommets sociaux avec les syndicats et le patronat depuis son élection en 2007, Nicolas Sarkozy n'avait plus organisé de grand messe de ce type depuis mai 2010, déjà sur le thème de l'emploi.

Depuis cette date, la situation s'est aggravée avec la crise sur le front du chômage, qui a atteint en octobre son plus haut niveau depuis 1999 et contraint le gouvernement, à moins de cinq mois du premier tour de la Présidentielle, à renoncer à son objectif de le contenir sous la barre symbolique des 9% de la population active à la fin 2011.

Sur fond de plans sociaux annoncés dans plusieurs grandes entreprises et de moyens d'action publics réduits par la lutte contre les déficits, Nicolas Sarkozy a livré mardi quelques indices sur les pistes envisagées par le gouvernement pour enrayer la hausse du chômage. "Je crois à l'activité partielle", a-t-il dit lors d'un déplacement en Haute-Savoie, "c'est certainement l'une des mesures que l'on peut développer (...) nous consacrerons des moyens supplémentaires".

Mercredi 14 Décembre 2011 - 18:39





Nouveau commentaire :
Twitter