Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sarkozy préconise des mesures d'"une ampleur sans précédent" pour convaincre l'Iran à négocier sur le dossier nucléaire


Mardi 22 Novembre 2011 modifié le Mardi 22 Novembre 2011 - 10:00




Sarkozy préconise des mesures d'"une ampleur sans précédent" pour convaincre l'Iran à négocier sur le dossier nucléaire
Le président français, Nicolas Sarkozy, a plaidé lundi pour des mesures d'"une ampleur sans précédent" pour convaincre l'Iran à négocier sur le dossier nucléaire, estimant que le comportement du régime iranien constitue "une menace grave à la paix", eu égard à la poursuite de son programme nucléaire "illégal", à des fins militaires.

"Alors que l'Iran accélère son programme nucléaire, refuse la négociation, et condamne son peuple à l'isolement, la France préconise de nouvelles sanctions d'une ampleur sans précédent, pour convaincre l'Iran qu'il doit négocier", écrit-il dans une lettre aux chefs d'Etats et de gouvernements de l'Allemagne, du Canada, des Etats-Unis, du Japon, du Royaume-Uni, ainsi qu'aux présidents du Conseil européen et de la Commission européenne.

M. Sarkozy propose aux pays qu'ils représentent ainsi qu'aux autres pays volontaires de prendre la décision de "geler dès à présent les avoirs de la banque centrale d'Iran" et d'"interrompre les achats de pétrole iranien". "Nous engageons à cet égard une concertation avec les pays de la région", souligne-t-il.

Le président français exige de l'Iran de suspendre "immédiatement" toutes ses activités nucléaires et balistiques interdites par le Traité de Non-prolifération, par les résolutions du Conseil de sécurité et du Conseil des gouverneurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), et de "faire toute la lumière" sur son programme nucléaire, en coopérant "sans réserve" avec le Directeur général de l'AIEA. Il appelle également le régime iranien à cesser ses menaces à l'encontre de ses voisins et des pays de la région. "Si l'Iran le souhaite, une négociation de bonne foi, à laquelle nos pays ont toujours appelé de leurs voeux, est possible", relève le chef de l'Etat français.

Sa lettre intervient alors qu'une nouvelle résolution du Conseil des gouverneurs de l'AIEA vient de dénoncer la poursuite par l'Iran de son programme nucléaire "illégal" et d'activités tendant à développer "une capacité nucléaire militaire", comme il ressort du dernier rapport de l'agence. Six résolutions du Conseil de sécurité avaient déjà sanctionné la poursuite de ces activités.

"A la menace inacceptable de prolifération nucléaire s'ajoute le risque d'entrainer une escalade militaire dans la région, dont les conséquences seraient catastrophiques pour l'Iran et pour le monde", prévient M. Sarkozy.




Mardi 22 Novembre 2011 - 09:38





Nouveau commentaire :
Twitter