Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sarkozy à Mustafa Abdul Jalil : "L’Algérie dans un an, l’Iran dans trois"


Dimanche 11 Septembre 2011 modifié le Lundi 12 Septembre 2011 - 09:10




Nicolas Sarkozy et Moustafa Abdel Jalil (président du CNT).
Nicolas Sarkozy et Moustafa Abdel Jalil (président du CNT).
Se basant sur des sources françaises, le journaliste libanais correspondant en Europe du quotidien en ligne Al-Intikad a révélé dans un article publié sur plusieurs sites internationaux en arabe-anglais et français, la teneur d’une discussion entre le président français Nicolas Sarkozy et le Président du Conseil de transition de la Libye Mustafa Abdul Jalil, et ce à l’occasion de la visite de ce dernier en France, Sarkozy a affirmé à son hôte, qui se plaignait de l’Algérie : « patientez et vous verrez ce qui va se passer en Algérie dans un an et l’Iran dans trois ».

Des propos aussitôt repris par la presse algérienne dont le quotidien Le Matin qui publie quelques extraits de cet article. Pour Nidal Hamadé, ces propos "signifieraient bien que ce qui se passe au Proche-Orient actuellement, surtout après la révolte des jeunes de l’Egypte, c’est-à-dite la chute du régime de Moubarak, est soumis à un agenda étranger à travers lesquelles les puissances occidentales "colonisatrices" veulent redessiner un Proche-Orient à leur taille ! En effet, selon Nidal Hamadé, le timing des menaces françaises contre l’Iran et celui de la campagne virulente du Qatar contre la Syrie ne sont pas innocents !" (...)

"le président Sarkozy s’est attaqué à l’Iran, au point de menacer la République islamique d’Iran de frappes contre ses sites nucléaires pacifiques", ajoute le journaliste ! A la lumière de ce qui a été dit, "il semble que la campagne ciblant seule Syrie risque fort de s’élargir pour inclure l’Iran et .. l’Algérie : la première à cause de son programme nucléaire et sa position sur la présence américaine en Irak sans oublier son soutien aux mouvements de résistance dans les mondes arabe et islamique ; et la deuxième pour sa position envers la Libye en y provoquant de l’instabilité pour renverser l’actuel régime et assurer le retour de la France dans un pays riche en pétrole, en gaz et en uranium", souligne Nidal Hamadé !

Dimanche 11 Septembre 2011 - 20:23

Source Oumma




Nouveau commentaire :
Twitter