Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Sahara: La résolution 2285 du CS, une "reconnaissance très positive" des efforts que déploie le Maroc en vue d'une solution définitive (Peter Pham)


Samedi 30 Avril 2016 modifié le Samedi 30 Avril 2016 - 08:50




La résolution adoptée vendredi par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, au sujet du mandat de la MINURSO, constitue une "reconnaissance très positive" des efforts déployés par le Maroc en vue d'aboutir à une solution définitive à la question du Sahara, a déclaré, à la MAP, Peter Pham, Directeur de l’Africa Center, relevant du prestigieux think tank Atlantic Council.

"La résolution de l'instance exécutive de l'Onu reconnait très positivement les efforts que consentit le Maroc dans l'objectif de faire avancer le processus vers une solution définitive" au conflit, a souligné M. Pham, relevant qu'il s'agit-là également d'une "reconnaissance et réaffirmation" de la prééminence du plan d'autonomie, sous souveraineté marocaine.

Il a, en outre, fait observer que cette résolution en vertu de laquelle le Conseil de sécurité proroge d’une année le mandat de la MINURSO, jusqu’au 30 avril 2017, renferme des "commentaires très encourageants" qui saluent les avancées du Maroc en matière des droits de l'homme, notamment à travers le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) et ses antennes à Laâyoune et Dakhla, ainsi que l’interaction du Royaume avec les procédures spéciales du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies.

Le Directeur de l'Africa Center a, également, relevé que les quinze membres du Conseil de sécurité ont réitéré, encore une fois, les cinq paramètres fondamentaux des négociations pour parvenir au règlement de ce différend.

Ces paramètres réaffirmés par l’instance exécutive des Nations Unies soulignent que toute solution à cette question ne peut être que politique, consensuelle, et basée sur l’esprit de compromis et de réalisme, la prééminence de l’initiative marocaine et les efforts du Royaume du Maroc, reconnus au demeurant par la communauté internationale et le Conseil de sécurité comme étant sérieux et crédibles, ainsi que la confirmation par le CS de l’obsolescence et l’enterrement des plans et propositions faits avant 2004.
Samedi 30 Avril 2016 - 08:49

Source MAP




Nouveau commentaire :
Twitter