Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Richard Descoings, le directeur de Sciences Po, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel à New York


Mercredi 4 Avril 2012 modifié le Mercredi 4 Avril 2012 - 17:58




Le corps de Richard Descoings a été retrouvé dans une chambre d'hôtel de Manhattan
Le corps de Richard Descoings a été retrouvé dans une chambre d'hôtel de Manhattan
Le directeur de l'Institut d'études politiques (IEP, Sciences Po) de Paris, Richard Descoings, est mort mardi 3 avril à New York (Etats-Unis). Il avait 53 ans. Le directeur adjoint de l'établissement, Hervé Crès, l'a annoncé mercredi à 0h30 (heure de Paris) à l'AFP.

Le jour-même, Richard Descoings représentait à New York l'Europe dans une réunion des grands leaders d'universités, sous l'égide du secrétaire général des Nations unies, ont précisé Jean-Claude Casanova, président de la Fondation nationale des sciences politiques et Michel Pébereau, président du conseil de direction de l'IEP.

Selon une source proche des forces de l'ordre citée par l'agence Reuters, Richard Descoings serait mort dans des "circonstances suspectes" . La police new-yorkaise a ouvert une enquête. Le consul général de France à New York s'est immédiatement rendu sur place et s'est aussitôt mis en contact avec les autorités. A ce stade, les enquêteurs "n'excluent rien" et ne privilégient aucune piste. Ils enquêtent sur "la possibilité que d'autres personnes se soient trouvées dans la pièce à un moment donné", a précisé le commissaire adjoint, Paul Browne, à l'AFP.

La police a indiqué que le corps du directeur de Sciences Po Paris a été découvert "nu, sur son lit". "Il a été retrouvé mort [mardi] par un membre du personnel de l'hôtel à 13 heures" (19 heures à Paris), a précisé Paul Browne. Sa chambre d'hôtel était "en désordre", a-t-il souligné, mais le corps de Richard Descoings ne portait pas de "signe évident de traumatisme".

En seize ans et quatre mandats à la tête de l'IEP de la rue Saint-Guillaume, Richard Descoings a profondément changé cette institution. Il l'a rendue accessible à des élèves de familles pauvres, aux étudiants étrangers (40% du total actuel) et il a notamment créé six campus en province.

Le président Nicolas Sarkozy a salué la "carrière exceptionnelle d'un grand serviteur de l'Etat" après avoir appris la mort de Richard Descoings, qui était également conseiller d'Etat. "Il aura consacré toute sa vie à la cause qu'il s'était choisie et dont rien ne l'avait détourné : l'éducation", a ajouté Nicolas Sarkozy. Le chef de l'Etat avait chargé Richard Descoings, début 2009, d'engager une concertation pour préparer une réforme des lycées. Son rapport, remis en juin de la même année à l'Elysée, est à l'origine de la réforme appliquée à la rentrée 2010.

Mercredi 4 Avril 2012 - 06:06

Avec agences




Nouveau commentaire :
Twitter