Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr

atlasinfo.fr
 








Primaire de la gauche : Manuel Valls en difficulté, selon un sondage


Mercredi 18 Janvier 2017 modifié le Jeudi 19 Janvier 2017 - 06:42

D'après ce sondage, l'ancien Premier ministre, alors qu'il arriverait en tête au premier tour, serait battu au second par Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg.




Primaire de la gauche : Manuel Valls en difficulté, selon un sondage
Manuel Valls, en perte de vitesse, arriverait en tête au premier tour de la primaire organisée par le Parti socialiste, mais serait battu au second tour par Benoît Hamon, en forte progression, ou par Arnaud Montebourg, selon un sondage BVA-Salesforce publié mercredi. Face à Manuel Valls au second tour, le 29 janvier, Arnaud Montebourg comme Benoît Hamon gagneraient la primaire avec 52 % des voix, contre 48 % à l'ex-Premier ministre de François Hollande, selon ce sondage réalisé pour la presse régionale et Orange. Au premier tour dimanche, Manuel Valls arriverait en tête avec 34 % des intentions de vote, mais il perdrait dix points par rapport au mois de novembre (44 %), dans une configuration qui a légèrement changé puisque les candidatures n'avaient pas été annoncées en totalité.

Ses deux poursuivants seraient au coude-à-coude : Benoît Hamon, deuxième à 27 %, fait une percée et double ses intentions de vote par rapport à novembre (13 %), tandis qu'Arnaud Montebourg arrive troisième à 26 %, mais cède lui aussi du terrain (32 % en novembre). Moins d'un électeur potentiel sur deux (48 %) pense que Manuel Valls a fait une bonne campagne, tandis que 63 % pensent que Benoît Hamon comme Arnaud Montebourg en ont fait une bonne. Loin derrière le trio de tête, Vincent Peillon est crédité de 7 % d'intentions de vote, devant Sylvia Pinel (3 %), François de Rugy (2 %) et Jean-Luc Bennahmias (1 %).

Plus de deux millions de participants

36 % des personnes interrogées disent par ailleurs s'intéresser à l'élection primaire, soit trois points de plus qu'en novembre. L'enquête évalue la participation entre 1,9 et 2,6 millions d'électeurs, soit un peu plus que les 2 millions espérés par le Parti socialiste. Enquête réalisée en ligne du 13 au 16 janvier, sur un échantillon de 9 434 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas. Les intentions de vote sont calculées sur la base des électeurs certains d'aller voter, soit 543 personnes au premier tour et 510 à 513 au second tour. Marge d'erreur de 1,9 à 4,5 points. Les intentions de vote ne constituent pas une prévision du résultat du scrutin. Elles donnent une indication de l'état des rapports de force et des dynamiques au jour de la réalisation du sondage.

Avec AFP
Mercredi 18 Janvier 2017 - 11:42





Nouveau commentaire :
Twitter