Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Présidentielle en Algérie: Ali Benflis parle d'une "fraude à grande échelle"


Vendredi 18 Avril 2014 modifié le Vendredi 18 Avril 2014 - 16:36

Le candidat Ali Benflis a laissé entendre, jeudi soir, qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats de l'élection présidentielle du 17 avril en Algérie, à cause de "l'existence d'une opération de fraude à grande échelle"




Présidentielle en Algérie: Ali Benflis parle d'une "fraude à grande échelle"
"Je ne saurais sous aucune forme et en aucune circonstance accepter les résultats qui découleraient de cette entreprise frauduleuse", a déclaré M. Benflis au cours d'une conférence de presse.

L'ancien Premier ministre a condamné "avec force le recours à une fraude massive pour perpétuer le régime en place", affirmant qu'il va s'opposer à "ce coup de force électoral" par les "moyens politiques pacifiques" et "les voies légales".

Alors que les partisans du président sortant Abdelaziz Bouteflika revendiquent déjà la victoire et fêtent cela à Alger, le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales,Tayeb Belaïz a affirmé, dans une intervention télévisée, qu'il est "le seul habilité" à annoncer les résultats officiels de cette élection.

Le taux de participation s'est élevé à 51,7 %, soit bien en deçà des 74,54 % enregistrés lors du scrutin de 2009. Dans la capitale Alger, qui compte un peu près de 2 millions d'électeurs, l'abstention était très forte, seulement 37,84 % des inscrits sur les listes s'étant rendus aux urnes.

Une coalition de partis politiques et des militants de la société civile avaient fait campagne pour le boycott de cette consultation, qui s'est déroulée sans effervescence dans les grandes villes.

Quelque 23 millions d'électeurs ont été appelés à se rendre aux urnes, à partir de 08H00, pour départager les six candidats en lice, à leur tête le président Bouteflika, au pouvoir depuis 1999 et donné favori devant son challenger Ali Benflis.

Les résultats définitifs du scrutin, émaillé d'incidents particulièrement en Kabylie, ne doivent être connus que vendredi.
Vendredi 18 Avril 2014 - 08:37





Nouveau commentaire :
Twitter