Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Pour les Touaregs, le Roi du Maroc unique personnalité fiable pour l’édification d’une paix durable au Mali


Dimanche 2 Février 2014 modifié le Dimanche 2 Février 2014 - 13:20

Une nouvelle fois, des faits viennent de donner raison quant à l’efficacité de la doctrine de politique étrangère «Mohammed VI», notamment dans la gestion de la résolution définitive des conflits internes qui secouent nombre de pays africains, tout particulièrement le Mali.




Fidèle à sa démarche pragmatique, qui respecte toutes les sensibilités du peuple malien, sans arrière pensée et sans s’ingérer dans ses affaires intérieures, SM le Roi Mohammed VI, soucieux de redonner au Mali sa stabilité et de sauvegarder son intégrité territoriale ainsi que sa souveraineté nationale, a reçu, le vendredi 31 janvier 2014, en Audience MM. Bilal Ag Cherif, Secrétaire Général du Mouvement National de Libération de l'Azawad (MNLA) et Moussa Ag Attaher, porte-parole du MNLA.

Une audience qui s’est déroulée juste après que le Souverain marocain, accompagné de ses hôtes, eut accompli la grande prière du vendredi à la Mosquée de la Koutoubia de Marrakech.

Au cours de cette audience, le Roi du Maroc a réaffirmé à ses interlocuteurs la ferme volonté du Royaume du Maroc de protéger l’unité territoriale et la stabilité du Mali par sa contribution désintéressée à la recherche d’une solution et d’un compromis qui offriraient l’opportunité de combattre efficacement les réseaux terroristes et organisations islamistes extrémistes actifs dans la zone sahélo-saharienne.

Une solution et un compromis qui, a affirmé le Souverain marocain, favoriseront le développement et la dignité du peuple malien, dans la concorde entre l'ensemble de ses composantes.

C’est pourquoi, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a saisi cette occasion pour encourager le MNLA à poursuivre sa démarche dans le cadre de la dynamique régionale, initiée par l'Organisation des Nations-Unies et la CEDEAO, selon une approche réaliste et efficiente, à même de parvenir à une solution définitive et durable à la crise actuelle.

Il a, également, réitéré à ses hôtes, la volonté constante du Royaume du Maroc de continuer à œuvrer pour parvenir à une solution à la crise malienne, compte tenu des liens historiques qui le lient à la République du Mali, et de l'intérêt particulier qu’il porte à la promotion et à l'approfondissement des relations de fraternité, de solidarité et de coopération qui unissent les deux pays amis.

Pour sa part, M. Bilal AG Cherif a présenté devant le Souverain marocain un exposé sur le développement de la situation au Nord du Mali et a remercié Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour son engagement dans la lutte contre la violence, l'extrémisme et le terrorisme qui menacent la région du Sahel et du Sahara.

Pour rappel, le MNLA a choisi la voie de la sagesse en optant pour le dialogue et en abandonnant ses revendications indépendantistes dès le début de la crise malienne et bien avant «l’Opération Serval».
Renonçant à la lutte armée contre le pouvoir central, le MNLA s’active désormais à promouvoir un Mali uni et indivisible qui prenne en compte la spécificité des populations du Nord malien.

Rejetant l’extrémisme religieux et le terrorisme, le MNLA est l’unique mouvement Touareg à avoir combattu les groupes terroristes, particulièrement ceux du polisario, au septentrion malien en 2012.
Une position qui lui a valu d’être la cible privilégiée des groupes terroristes algériens, notamment celui de Mokhtar Belmokhtar, qui circulent en toute impunité en Algérie. Son Chef Bilal Ag Cherif avait, d’ailleurs été grièvement blessé à Gao en juin 2012 suite à une attaque menée par des terroristes du MUJAO, un groupuscule extrémiste constitué pour l’essentiel de recrues du polisario, venus d’Algérie.

Aujourd’hui, cette organisation Touarègue participe efficacement à la traque des terroristes au Nord du Mali aux côtés de l'armée française et constitue, pour l’heure, l’unique mouvement ayant les moyens politiques et militaires pour imposer la Paix entre Bamako et le Nord.

En conclusion, en accordant une audience aux hauts responsables du MNLA, Sa Majesté le Roi Mohammed VI confirme sa ferme intention à œuvrer dans la recherche d’une paix durable au Mali et à contribuer à sa stabilité par un règlement définitif de la crise qui le secoue.

Une audience qui confirme surtout que la population Touarègue accorde toute sa confiance à S.M le Roi Mohammed VI et le considère comme unique personnalité à même de pouvoir redonner au peuple malien, dans toutes ses composantes, confiance, sécurité, paix et développement.
Dimanche 2 Février 2014 - 12:50

Farid Mnebhi