Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques
Atlasinfo.fr Atlasinfo.fr





Ouverture à Dakar de la 1ère édition du festival international "Salam" des musiques sacrées


Vendredi 3 Juillet 2015 modifié le Vendredi 3 Juillet 2015 - 17:22

La première édition du Festival international "Salam" (paix) de musiques et chants religieux, un évènement placé sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI et du président sénégalais, Macky Sall, s'est ouverte jeudi soir au Grand Théâtre National de Dakar qui a abrité les premières présentations au programme de la manifestation.




La cérémonie d'ouverture a été marquée par la présence d'une pléiade d'artistes et d'hommes de cultures sénégalais et de différentes autres nationalités, ainsi que de membres du gouvernement sénégalais et de diplomates accrédités à Dakar dont l'ambassadeur du Royaume, Taleb Barrada.

Organisé à l'initiative de Youssou Ndour, chanteur et ministre conseiller du chef de l'Etat sénégalais, le festival qui se poursuivra jusqu'au 11 juillet courant, connaît la participation de plusieurs groupes de musiques et chorales religieux du Sénégal, aux côtés de troupes représentant le Maroc, la Mauritanie et l'Egypte.

L'initiateur du concept entend rivaliser avec les plus célèbres festivals du monde, avec à la clé la participation de groupes locaux et étrangers évoluant dans le registre des musiques spirituelles et sacrées.

Inspiré du festival des Musiques sacrées de Fès, le festival de Dakar a pour objectif de "permettre aux musulmans de toutes les confréries du Sénégal, pays à 95 % musulman, de se retrouver dans la joie et de fêter ensemble les valeurs de l'Islam, une religion de paix, de tolérance, de pardon et de fraternité", a indiqué M. Ndour.

Dans une déclaration à la MAP en marge de la cérémonie d'ouverture, l'initiateur du festival "Salam" s'est dit "très honoré" par le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI qui incarne, a-t-il souligné, "un leadership" mondial quant à la consécration et à la promotion des valeurs de paix et de diversité de l'Islam.

Au Sénégal, "la diversité marquant le champ religieux mérite d'être mise en valeur, montrée et consolidée, et le Festival Salam offre un excellent cadre pour véhiculer le message de paix de la sainte religion", a-t-il poursuivi, mettant en exergue l'apport des pays comme le Maroc et le Sénégal à la promotion des vraies valeurs de l'Islam.


Outre le cocktail de musiques et chants spirituels ayant rythmé la soirée inaugurale du festival, plusieurs groupes, artistes et chanteurs sont au menu de la manifestation qui se poursuivra au Théâtre "Daniel Sorano", à Guédiawaye et à l'esplanade de Thiès, avant de boucler son programme sur les Allées du centenaire par un méga concert.
Vendredi 3 Juillet 2015 - 12:40

Atlasinfo avec MAP




Nouveau commentaire :
Twitter