Atlasinfo.fr: l'essentiel de l'actualité de la France et du Maghreb
Rubriques




Oussama El Khlifi, fondateur du 20 février, condamné à quatre ans de prison pour viol d’un mineur


Lundi 10 Juin 2013 modifié le Mardi 11 Juin 2013 - 10:16




Oussama El Khlifi, fondateur du 20 février, condamné à quatre ans de prison pour viol d’un mineur
Oussama El Khlifi, un des membres fondateurs du mouvement contestataire du 20 février, a été condamné lundi à quatre ans de prison ferme pour « viol d’un mineur » par le tribunal de première instance de Rabat, selon une source judiciaire.

Oussama El Khlifi a été reconnu coupable de viol de mineur sans violence et d’ivresse manifeste. Il a été en revanche acquitté de l’accusation d’usurpation de fonction, toujours selon la même source.

La famille d’Oussama El Khlifi s’est effondrée en apprenant que son fils a écopé de quatre années de réclusion, qualifiant de « très sévère » ce verdict.

Abdellatif el Khlifi, père d’Oussama, a estimé dans une déclaration à la presse que le procès de son fils « n’a pas été équitable ». « Le verdict a été prononcé en l’absence de mon fils qui n’a pas été autorisé à faire le déplacement de la prison au tribunal de première instance », a-t-il regretté. Il a annoncé qu’il interjettera appel dès mardi.

Oussama El Khlifi avait été arrêté en mai sous l’accusation de viol d’un mineur sans violence dans un parc de Rabat. Il était aussi poursuivi pour « usurpation de fonction et d’ivresse publique ».

Le prévenu a reconnu les faits devant la police mais est revenu sur ses aveux devant le tribunal, selon la source judicaire.

Le sort d’Oussama El Khlifi en prison va dépendre en outre d’un autre procès dans lequel le parquet devrait le poursuivre pour « outrage à magistrat », toujours selon la source judiciaire.
Le 3 juin, à la reprise de son procès, il avait proféré des insultes contre le parquet en lui lançant à la figure : « vous êtes un menteur et un voleur ».

La récente adhésion d’Oussama El Khlifi au Parti authenticité et modernité (PAM) a été suspendue par cette formation politique en raison des démêlées de ce dernier avec la justice.

Lundi 10 Juin 2013 - 20:50

Par Mohamed Chakir




Nouveau commentaire :
Twitter